Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Nuit blanche 2011 à Metz

Même si elle voit son budget réduit par la municipalité de 100 000 euros, il y aura finalement bien une cinquième édition de la Nuit blanche à Metz. 

Rappelons que les autres partenaires financiers sont Metz-Métropole (50 000 euros), la Région Lorraine (40 000 euros), qui pourrait rallonger son enveloppe de 12 000 euros pour financer des résidences d’artistes, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (10 000 euros), l’Europe (10 000 euros) et le mécénat (100 000 euros).

nuitblanche4metz.gif  

Aquatique en 2010, la manifestation sous-titrée Playtime en référence au film de Jacques Tati, conviera cette année les artistes à transformer les rues, les places et les jardins en ville imaginaire. 30 ou 40 projets devraient être retenus sur une centaine de candidatures. A noter également que la Nuit blanche 2011 se resserre le quartier Outre-Seille, complété par la colline Sainte-Croix, la place Saint-Louis et le Centre Pompidou-Metz. 

Des actions en amont sont par ailleurs prévues comme la création d’une Nuit blanche mobile qui sillonnera les quartiers de la ville un mois avant l’événement. 

18 juin, 2011 à 15:35


6 Commentaires pour “Nuit blanche 2011 à Metz”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Play-Time, expression empruntée à Jacques Tati, est le thème retenu pour la 4ème édition de la Nuit Blanche de Metz, siglée NB4. La nuit promet d’être espiègle et délirante en proposant un jeu de rôles dans la ville interprété par des artistes inédits, des jeux de mains sur des œuvres collectives ou individuelles, ainsi qu’un jeu de piste qui mènera jusqu’au quartier Outre Seille.

    La bonne ville de Metz autrefois qualifiée de « belle endormie », s’enhardit désormais la nuit. On murmure même qu’elle invite dans ses murs, ses monuments, ses églises et ses quartiers, tous ceux qui ont envie d’elle.

    Le concept de la Nuit Blanche est d’ouvrir gratuitement au public des musées et des institutions culturelles, l’espace d’une nuit, en les utilisant comme espaces d’expression artistique décalés et inédits. L’idée est de créer de l’art contemporain dans des lieux qui n’ont pas toujours vocation à l’accueillir, comme les églises ou les musées d’histoire par exemple.

    Avec près de 110 000 personnes en 2010, 130 000 visiteurs sont attendus cette année.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Jean-François Bertrand, alias Jepoy, s’associera à une nouvelle aventure artistique et participative à l’occasion de la quatrième Nuit Blanche, à Metz, le 30 septembre prochain. Après La Havane, en 2008, Saint-Nazaire, en 2009, et Nantes, en 2010, Jepoy invite cette fois-ci l’ensemble des habitants d’Outre-Seille à participer à la réalisation d’une maquette de leur quartier. Cette dernière sera entièrement comestible. Le but est ainsi de reconstituer son quartier en cake, gâteaux… Pour ensuite le manger. Le nom du projet est évocateur : « Manger son quartier ».C’est avant tout un projet participatif qui vise à faire redécouvrir aux habitants leur quartier en les invitant à voir la nourriture sous un angle différent. A noter que la structure de la maquette fera quinze mètres environ.

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    La Nuit Blanche 4 (NB4) investira le quartier Outre-Seille et revisitera avec originalité les quartiers Sainte-Croix et Saint-Louis en s’appuyant sur leur patrimoine architectural.

    La manifestation regroupe différentes formes artistiques allant des arts plastiques à la vidéo, des musiques actuelles à la danse contemporaine grâce à de nombreuses performances et installations. Cet évènement prend tout son sens depuis l’ouverture du Centre Pompidou-Metz.

    La NB4 déclinera un projet artistique fondé sur l’utopie urbaine et amènera le promeneur à s’interroger à travers la création contemporaine. L’évènement présentera en effet l’art contemporain de manière participative et ludique.

    La quatrième édition de la Nuit Blanche messine poursuit donc sa réflexion sur ce qu’est la ville. Ville en construction en 2008, ville à l’identité double en 2009, ville aquatique l’année dernière, les artistes seront cette année invités à jouer dans la ville mais aussi avec la ville. Car bien avant de faire des villes des terrains de jeux où l’art s’expose dans l’espace public, c’est sur le modèle de villes ludiques, délirantes et réservées à la fête et au vertige que nos cités modernes se réfléchissent. Comme si les villes sérieuses du travail, du commerce et du pouvoir ne pouvaient refouler le sens de la fête aux limites de leurs frontières.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    Espace réduit, thème ludique et projets en moindre nombre : l’art contemporain s’adapte aux Messins pour cette 4ème Nuit Blanche.

  5. bloggerslorrainsengages écrit:

    200 artistes étaient rassemblés sur une trentaine de sites pour le plus grand plaisir des dizaines de milliers de spectateurs. Une Nuit blanche magique.

  6. bloggerslorrainsengages écrit:

    La 5ème édition de la Nuit Blanche de Metz se déroulera dans le Quartier Impérial. Des performances artistiques auront lieu le 5 octobre au Centre Pompidou-Metz, le long des nouvelles constructions qui lui font face, dans le tunnel de la gare et dans le hall des voyageurs, près de la Poste et du château d’eau, sur l’Avenue Foch, au cinéma Royal, sur la passerelle qui enjambe la Seille et au Grand séminaire.

    Le thème retenu cette année est celui de la maxime du capitaine Némo: « Mobilis in mobile ».

    A noter que l’avant Nuit Blanche sera également décentralisé à Nancy et à Thionville.


Laisser un commentaire