Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Le SLUC est champion de France !

Le Stade Lorrain Université Club (SLUC) de Nancy est champion de France de basketball pour la deuxième fois de son histoire, après avoir battu 76 à 74 Cholet, champion en titre et premier de la saison régulière, en final des play-offs à Paris-Bercy. Cette victoire, les hommes de Jean-Luc Monschau la doivent à leur domination sur le match, une mainmise que le score ne montre pas. Nancy disputera l’Euroligue la saison prochaine.

slucnancylogocouguars.jpg 

C’est le capitaine lorrain, John Linehan, qui a inscrit le panier décisif à quatre secondes de la fin du match. L’Américain a une nouvelle fois montré l’ampleur de son talent de défenseur.  La star des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant, avait ainsi déclaré que John Linehan était pour lui le meilleur défenseur qu’il avait croisé dans sa carrière, lors d’une interview accordée à Sports Illustrated. Comme l’an passé … avec Cholet, il a été désigné meilleur défenseur du championnat et a remporté le trophée de MVP (Most Valuable Player) de la finale. Rappelons en effet que Linehan avait quitté le Maine-et-Loire et l’Euroligue pour revenir en Lorraine. Il faut dire qu’en 2006-2007, il n’avait jamais pu profiter à plein de son passage nancéien en raison de sa blessure. Mais il avait juré, cet été, qu’il irait en Euroligue avec le SLUC, un club qu’il aime tant.

Septième budget du championnat, le SLUC s’est arraché pour décrocher la deuxième place de la saison régulière, derrière Cholet, avant de battre Hyères-Toulon en quarts de finales et Villeurbanne en demi-finales, à chaque fois avec un match d’appui. Cholet semblait nettement plus à l’aise, dominant Le Mans et Gravelines en deux manches lors des play-offs pour aborder la finale invaincu.

Le SLUC est de loin l’équipe qui est arrivée le plus souvent en finale (5 fois), depuis 2005, date à laquelle le titre se joue sur un match sec. Elle est aussi la première qui soit sacrée deux fois à Paris-Bercy. Pourtant, les Couguars ne faisaient pas partie des très grands favoris du championnat en début de saison.

Il s’agit du quatrième trophée remporté par Nancy, devenu lors de la dernière décennie l’équipe la plus régulière en Pro A. En effet, outre son titre de champion en 2008, le SLUC a également été trois fois finaliste malheureux. Les Lorrains sont aussi les derniers à avoir remporté une coupe européenne, à savoir la Korac en 2002. Enfin, Nancy a également accroché la Semaine des As à son palmarès en 2005. 

12 juin, 2011 à 22:56


2 Commentaires pour “Le SLUC est champion de France !”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le SLUC Nancy Basket a déjà fêté dimanche sa victoire Place Stanislas devant plus de 2 000 supporters déchaînés.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    On avait jamais autant parlé du SLUC dans la cité des Ducs de Lorraine depuis le retour des héros de Bercy, que ce soit sur les terrasses des cafés, dans les lycées, dans les facs, ou encore au travail. Les basketteurs sont désormais dans les têtes et les cœurs nancéiens.

    Il faut dire que Nancy était loin d’être favori. Nancy était largement battu à l’applaudimètre à Bercy comme dans les sondages des « experts » avant le match, que ce soit chez les joueurs ou chez les entraîneurs de Pro A. Chez les bookmakers, la cote était à 15 contre 1. A Bercy ou ailleurs, on avait déjà vendu la peau du couguar avant de l’avoir tué.

    On connaît la belle fin de l’histoire, avec ce panier magique de Linehan, le plus petit sur le terrain, à trois secondes de la fin, formidable capitaine du SLUC, ancien joueur de Cholet et désigné MVP de la finale. Nous n’avons pas oublié non plus l’image symbole du trophée dans les bras musculeux du pivot nigérian Akin Akingbala, qui dix jours avant, était allongé sur le parquet de l’Astroballe en crachant du sang avant d’être hospitalisé à Lyon.

    Nancy va donc retrouver la prestigieuse Euroligue et a maintenant un standing à tenir. En 2008-2009, le SLUC avait manqué le Top 16 de la compétition continentale à Kaunas pour deux petites minutes. L’équipe doit être armée cette fois pour jouer les yeux dans les yeux avec les grands noms du basket européen. Nancy contre Athènes, Barcelone, Madrid, Moscou, Tel Aviv, Rome, Belgrade, Istanbul, Kiev et peut-être Berlin, c’est pour la cité ducale le coup de pub de l’année.


Laisser un commentaire