Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Des Lorrains à Rome

A la fin du XVIIème siècle, il y avait une forte communauté lorraine à Rome. En effet, au retour de la papauté dans la cité éternelle après son exil à Avignon, les Lorrains ont fait partie des curialistes, ces gens qui travaillaient pour le pape, notamment parce qu’ils étaient francophones sans être français. La Lorraine était alors un Etat souverain. Les artistes et artisans lorrains se rendaient alors à Rome pour se former auprès des maîtres et s’imprégner des ruines des sites du Colisée ou du Panthéon.

Des Lorrains à Rome dans Culture et patrimoine eglise-saint-nicolas-des-lorrains-rome

L’intérieur baroque de l’église Saint-Nicolas-des-Lorrains à Rome (Crédits photo : Steo153)

C’est ainsi qu’est née une confraternité mêlant laïcs et clercs, qui s’occupait notamment des jeunes filles à marier en les dotant, ainsi que des intérêts moraux de la communauté. Cette confraternité a quitté l’église Saint-Louis-des-Français pour l’église Saint-Nicolas-in-Agone, située de l’autre côté de la Place Navone. 

En ruine, l’église a été reconstruite et placée sous la double protection de Saint Nicolas, le patron des Lorrains, et de Sainte Catherine d’Alexandrie, qui protège les jeunes filles et les veuves nourricières. Initialement entièrement blanche à l’intérieur, l’église a été décorée de 1731 jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, avec des fresques, des peintures et du marbre sur les murs. L’édifice baroque est aujourd’hui choyé par les Amis de Saint-Nicolas-des-Lorrains. Une association de 400 membres qui a son siège à Nancy. 

2 juin, 2011 à 23:13


4 Commentaires pour “Des Lorrains à Rome”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    L’église Saint-Nicolas des Lorrains à Rome date du XVIIème siècle. L’édifice, niché au détour d’une ruelle dans le quartier de la Piazza Navona, est une splendeur de l’art décoratif baroque romain. Il abrite depuis peu une Vierge moulée à Niderviller, rééditée en version blanc et or (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/07/10/histoire-de-la-vierge-des-faienciers-de-niderviller/). L’église arbore également en façade les armoiries des Ducs de Lorraine. Elle maintient encore aujourd’hui une présence spirituelle de la Lorraine et renforce ainsi les liens pluriséculaires entre la ville éternelle et notre pays.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Présenter une relique d’un saint à la dévotion des fidèles est une longue tradition chrétienne. A l’image de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, l’église Saint-Nicolas-des-Lorrains, à Rome, devrait prochainement également posséder sa relique du Saint Patron de la Lorraine et des Lorrains. Il s’agit d’un minuscule bout d’os de l’évêque de Myre retrouvé à la lipsanothèque de l’Evêché de Nancy, la bibliothèque de reliques. La relique, qui a été authentifiée au XVIIIème siècle par l’évêque de l’époque, a dernièrement été bénie en la cathédrale de Nancy par Mgr Jean-Louis Papin, évêque de Nancy et de Toul. Elle repose dans un boîtier en buis vieux de deux siècles. Un écrin digne de ce nom et représentatif de matériaux lorrains a également été imaginé par l’association des Amis de Saint-Nicolas-des-Lorrains. Un réceptacle en acier damassé referme en effet la relique et son boîtier. L’ensemble sera présenté à Rome le 6 décembre, jour de la fête du Saint.

  3. Groupe BLE Lorraine écrit:

    La façade de l’édifice porte la dédicace latine : « En l’honneur de Saint Nicolas, la nation des Lorrains a fait » cette église.

  4. Claudon écrit:

    Je ne connaissais pas ce pan d histoire…merci à vous de me donner l envie d en savoir plus !! Vos renseignements sont clairs et compréhensibles …a bientôt peut être le plaisir de vous lire……cordialement


Laisser un commentaire