Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Les radars de tous les records en Lorraine

Les 1 740 radars automatiques fixes qui étaient implantés en France en 2010 ont généré environ 4,6 millions de procès-verbaux. 

Parmi les 10 radars les plus « performants », quatre sont installées en Lorraine sur l’autoroute A 31. Celui de Maxéville, réglé à 90km/h, qui flashe dans le sens Metz-Nancy, a ainsi fonctionné à 169 521 reprises en 2010, soit une moyenne de 464 flashs par jour et environ 20 clichés par heure. D’autres radars automatiques lorrains font également partie de ce « palmarès ». Ainsi, la cabine de Champigneulles (sens Nancy-Metz, 90 km/h) se classe quatrième avec 303 flashs/jour, tandis que celle de Thionville (sens Kanfen-Metz, 110 km/h) est sixième avec 259 flashs/jour. Le radar de Montigny-lès-Metz se trouve enfin à la septième place (sens Nancy-Metz, 90km/h) avec 253 flashs/jour. L’A31 détient par conséquent tous les records en matière de flashs. Mais est-ce vraiment étonnant compte-tenu de la fréquentation de cet axe majeur ? Car s’il y a plus de circulation, il y a, du point de vue des probabilités, plus de « chance » d’avoir plus d’infractions.

Ce classement renvoie bien entendu à la question de l’installation des radars, entre répression des conduites dangereuses et source substantielle de pognon pour l’Etat français. Si encore l’argent récolté servait à la prévention, à la sécurité routière et à la réfection de nos routes complètement dégradées, les deniers prélevés chez nos concitoyens réprimandés seraient au moins réinvestis dans l’intérêt et la sécurité de tous. Certains considèrent néanmoins que des panneaux clignotants, comme il y en à dans les Alpes par exemple, qui annoncent un danger et la limitation vitesse, seraient tout aussi efficaces, voire même peut-être moins dangereux que des radars cachés par des poteaux qui font freiner au dernier moment les conducteurs les moins vigilants comme des dingues. Cela dit, nous estimons que la suppression des panneaux annonçant les radars serait une bonne chose, histoire que ce ne soit pas « trop facile » de ralentir avant le radar pour repartir comme un fou une fois la menace du flash passée. 

A noter enfin que le territoire français compte désormais plus de 2 800 radars. Un millier de plus doit être déployé d’ici 2012.

25 mai, 2011 à 21:46


6 Commentaires pour “Les radars de tous les records en Lorraine”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    A l’issue d’une réunion locale de concertation sur la sécurité routière, le préfet de la Moselle a dernièrement annoncé le retrait des panneaux avertisseurs de radars du 15 juin au 15 octobre 2011. 17 panneaux prévenant les boîtes grises seront ainsi retirés du paysage routier mosellan. Le département devrait par ailleurs s’équiper de radars pédagogiques, dispositifs qui indiquent la vitesse à laquelle l’automobiliste circule. Les premiers panneaux avertisseurs de radars fixes de Fey, Montigny-lès-Metz et Metz-Nord sur l’A31 seront démontés le 15 juin prochain. D’ici le 15 août, l’A30 et l’A31 seront déchargés de tous panneaux. La même opération concernera l’Est mosellan à partir de fin août début septembre.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Chaque radar automatique sera signalé à terme par un avertisseur pédagogique, installé plusieurs centaines de mètres ou plusieurs kilomètres en amont. Ce qui ne change strictement rien à l’affaire puisqu’on saura toujours que s’il y a un tel dispositif, alors il y a un peu plus loin un radar fixe. Si c’était pour en arriver là, valait mieux ne rien changer, histoire d’économiser quelques sous pour mieux les investir ailleurs !

    En Lorraine, il faudra trouver au bas mot 52 cinémomètres « éducatifs ».

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    Un radar pédagogique a dernièrement été mis en place à Bar-le-Duc, en Meuse. Sept autres devraient s’ajouter dans le département. Auparavant, un premier radar fixe avait été installé à Etain.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le 1er radar pédagogique, ou cinémomètre, a été implanté le 13 juillet sur l’A31dans le secteur de Metz.

  5. bloggerslorrainsengages écrit:

    Depuis l’installation des deux radars pédagogiques sur l’A31, le nombre de flashs par les cabines automatiques est passé d’une moyenne de 230 à 450 par jour, alors que 50 000 véhicules circulent quotidiennement sur cet axe. Il convient néanmoins de relativiser ce chiffre, dans la mesure où leur installation correspondait à la période des migrations estivales.

  6. bloggerslorrainsengages écrit:

    La préfecture de la Moselle a dernièrement reconnu que les nouveaux radars pédagogiques installés depuis deux mois dans le département ne sont pas « adaptés » à la circulation. Ils sont en effet « incapables de mesurer les vitesses lors de forts trafics ». Les radars pédagogiques, censés remplacer les panneaux indiquant la proximité d’un radar automatique, sont normalement destinés à mesurer la vitesse sur une seule voie, principalement en agglomération. Or, en Moselle, deux radars ont été posés sur l’A31, à proximité de Metz, sur des chaussées à deux fois trois voies. Ils ne distinguent donc pas les voies de circulation sur l’autoroute. De nouveaux modèles sont attendus d’ici octobre. De quoi améliorer la dette publique …


Laisser un commentaire