Accueil Economie La Lorraine : un pays d’émigration ?

La Lorraine : un pays d’émigration ?

2 min lues
0
0
2

Après avoir accueilli des travailleurs immigrés pour faire tourner ses usines et son économie, la Lorraine s’est transformée depuis la fermeture des mines et la crise de la sidérurgie en pays d’émigration. 

En effet, d’une part, 2 000 jeunes diplômés Lorrains quittent la Lorraine tous les ans sans jamais y revenir. D’autre part, de plus en plus de nos compatriotes sont obligés d’aller chercher du travail à l’étranger. Si bien que les travailleurs frontaliers lorrains représentent aujourd’hui un salarié du privé sur 8, voire 1 sur 5 dans certains domaines (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/02/14/la-lorraine-en-manque-de-lorrains/). Cette situation accentue encore plus l’idée d’une économie de type coloniale, déjà dénoncée dans les années 1960 avec la mono économie basée sur les matières premières, sans grande industrie de transformation. De nos jours, les choses sont un peu différentes, mais, ironie du sort, ce sont les enfants des immigrés d’hier, arrivés dans les années 1930-1950 en Lorraine, qui partent à leur tour pour chercher du boulot sous d’autres cieux. D’ailleurs, la plus forte part de frontaliers dans la population active se trouve dans les anciens bastions sidérurgiques et miniers, Longwy et Thionville en tête. C’est aussi dans ces bastions que résident en plus forte proportion les populations issues de l’immigration. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Arélis construit son futur centre de recherche et de développement en Meuse

Afin de soutenir sa croissance, le groupe Arélis, né de la fusion entre Meusonic, implanté…