Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Saint-Symphorien ne sera pas agrandi !

Dernièrement adoptée par le Sénat, la loi Depierre, du nom d’un élu dijonnais, porte un sérieux coup d’arrêt au projet d’agrandissement du stade Saint-Symphorien.

stadesaintsymphorienhtel.jpg

Projet d’extension du stade Saint-Symphorien (Crédits photo : FC Metz)  

Initié il y a deux ans à l’arrivée de Bernard Serin à la tête du club à la croix de Lorraine, le beau projet (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/07/21/le-nouveau-saint-symphorien/) est donc aujourd’hui plus que jamais en péril. 

Si le président du FC Metz s’était montré à un moment donné enthousiaste devant l’avancement du projet d’agrandissement de l’enceinte messine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/03/09/le-nouveau-saint-symphorien-avance/), l’adoption de la loi Depierre a vite refroidi ses ardeurs. 

En effet, cette loi arbitraire et discriminatoire permet aux stades gérés dans le cadre d’un Bail Emphytéotique Administratif (BEA) de bénéficier d’aides publiques, chose interdite auparavant. Metz entrait alors dans ce cadre. Malheureusement, l’application de cette loi a été réduite aux seuls stades retenus dans le cadre de l’organisation de l’Euro 2016, compétition pour laquelle Metz a été exclu (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/13/euro-2016-nancy-qui-rit-metz-qui-pleure/#more-1153). Cette loi est également ambiguë, dans la mesure où on ne sait pas si elle concerne uniquement les neuf stades désignés pour accueillir l’Euro ou l’ensemble des stades en lice. 

Le FC Metz considère par ailleurs qu’il devrait faire partie des stades de réserves en lieu et place de Strasbourg, qui s’était désisté en juillet dernier (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/07/31/pas-deuro-2016-a-strasbourg/). Mais chacun des recours formulés par le club a été refusé. Pour des questions d’économies budgétaires, cela va sans dire. Par conséquent, l’éventuelle rénovation du stade Saint-Symphorien devra s’appuyer sur d’autres dispositifs de financement. Ce qui compromet évidemment le calendrier et la dimension du projet. Et peut-être le projet tout court. 

A noter enfin que le club lorrain considère cette décision profondément scandaleuse tant il a livré d’efforts pour appuyer la candidature de la France, sans pour autant obtenir le moindre retour.

23 mai, 2011 à 21:15


6 Commentaires pour “Saint-Symphorien ne sera pas agrandi !”


  1. messin écrit:

    Alors euh,puis m…. pfff lol,totalement d’accord avec votre article mais le « Et peut-être le projet tout court. » la petite phrase en trop pour justifier le titre « accrocheur » XD

    Le projet n’est pas annuler,mais revus forcément a la baisse se qui est scandaleux étant donner tout ce qu’a donner la ville et le président du club dans ce projet !!!

    Dans tout les cas le projet aboutira. :)

    Bonne soirée

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    En effet, le titre est volontairement accrocheur, voire presque faux, puisque tout n’est pas complètement foutu (ou presque). Notre but étant ici de déclancher émotion et passion et surtout susciter l’envie d’investisseurs tout en invitant les dirigeants à se remuer pour trouver une solution pour cet équipement indispensable.

  3. corto écrit:

    de toute façon, le stade est en zone inondable et ce beau projet n’aurait jamais pu voir le jour tel quel.

  4. messin écrit:

    La tribune Sud va étre completement détruite et reconstruite avec les équipement nécessaire,justement par rapport au terrain inondable !

    Cela a était confirmer a la presse il y a de cela plusieurs semaines… ;)

    Je me répéte cela ne change rien au projet,pour le moment.
    Ne tombez pas dans le catastrophisme et le défaitisme,souvent montrer comme une mauvaise manie des Lorrains !

    Continuez a le soutenir ce projet,au lieu de l’enterer en croyant que sa va faire bouger les choses c’est l’effet inverse qui risque de se produire voyons ;)

    Bonne journée

  5. Cyril J écrit:

    J’étais très réservé sur une rénovation, lui privilégiant un stade neuf. Mais devant la qualité du projet de rénovation proposé, pour un prix somme toute conséquent mais mesuré, je m’étais ravisé car convaincu. Aujourd’hui, si par « économies budgétaires » on entend une énième rénovation au rabais, dénaturant le projet des architectes Fiebiger GmbH, je n’en vois pas la peine. J’espère que les dirigeants messins trouveront une issue à ces aléas législatifs.

  6. Olivier écrit:

    Le projet est loin d’être arrêté, la loi en question pouvant encore subir des amendements de la part du Conseil Constitutionnel, qui statuera demain.


Laisser un commentaire