Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

La renaissance du Pays-Haut

Moribond et presque condamné après une désindustrialisation massive enregistrée au cours des trois dernières décennies du XXème siècle, le Pays-Haut a visiblement su tirer profit de sa situation géographique stratégique pour rebondir. Les effets induits par la proximité et l’attractivité des agglomérations de Metz et de Luxembourg participent grandement à ce renversement de tendance. 

Au 1er janvier 2007, le territoire comptait 149 310 habitants, soit 4 350 de plus qu’en 1999. Une croissance moyenne de 550 habitants par an est clairement établie. Le solde migratoire est le facteur déterminant du renouveau démographique. C’est le pays de Briey qui en profite le plus, puisque ce solde représente 82 % de sa croissance démographique contre 35 % seulement pour le pays de Longwy. A noter que le solde naturel (différence entre naissances et décès) s’est également redressé depuis une décennie. Les experts affirment d’ailleurs que le territoire a dépassé les 150 000 habitants en 2010. 

En outre, avec un taux de croissance annuel de + 0,37 %, le territoire reste l’un des plus dynamiques de Lorraine, où ce taux se limite en moyenne à + 0,16 %. Cela dit, le Pays-Haut reste encore assez loin de la Lorraine belge (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2008/12/15/lautre-lorraine/) et de son + 0,9 % et du Grand-duché du Luxembourg avec + 1,5 %. 

La crise internationale, qui a engendré la perte nette de 1 500 emplois dans le Pays-Haut, a certainement ébranlé cette évolution. L’étroite corrélation entre l’activité économique et la démographie n’étant plus à démontrer. Néanmoins, le scénario « central » projeté par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) de Lorraine prévoit une nouvelle hausse de plus de 15 000 habitants d’ici 2025-2030. 

8 mai, 2011 à 11:19


Un commentaire pour “La renaissance du Pays-Haut”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    La Lorraine Nord représente 8 % de la population lorraine, mais 30 % de la croissance démographique régionale. Depuis 2006, le territoire a gagné plus de 4 000 habitants. Ce rythme de croissance, trois fois supérieur à celui du reste de la Lorraine, est lié à la proximité du Luxembourg et de l’agglomération messine.


Laisser un commentaire