Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Grand emprunt : c’est tout bon pour l’IRT Matériaux lorrain !

Grand emprunt : c’est tout bon pour l’IRT Matériaux lorrain !

Excellente nouvelle. La Lorraine a récemment été désignée pour accueillir le futur grand centre de recherches sur les matériaux. Le projet lorrain, baptisé IRT M2P (Institut de Recherche Technologique Métallurgie, Matériaux et Procédés), a en effet été retenu dans le cadre des investissements d’avenir du grand emprunt. L’unité affichée a été l’une des clés de notre succès. 

Rappelons que l’IRT M2P sera un grand centre de recherches mondial public-privé.  Il devrait mobiliser jusqu’à 300 chercheurs à terme et sera équipé de plateformes technologiques. D’une surface de 15 000 mètres carrés, l’institut sera implanté sur le Technopôle de Metz, c’est-à-dire dans une métropole européenne proche des universités, des laboratoires et des activités industrielles. Le centre de recherche aura pour mission de développer et de porter des projets, notamment industriels, autour des matériaux. Une valeur ajoutée et une activité scientifique de haute technologique qui devraient faire naître startups, clusters et emplois. 

A noter enfin que l’IRT M2P devrait mobiliser 120 millions d’euros, 100 pour le centre de recherches et 20 pour son fonds de roulement. Cet investissement devrait être à moitié financé par l’Etat français et des industriels implantés en Lorraine tels qu’ArcelorMittal, Saint-Gobain PAM, Mersen, Safran, Faurecia, Areva, Eramet ou encore PSA Peugeot Citroën.

6 mai, 2011 à 20:04


5 Commentaires pour “Grand emprunt : c’est tout bon pour l’IRT Matériaux lorrain !”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    L’IRT M2P a également pour objectif de créer des milliers d’emplois dans les dix ans à venir. La proximité des frontières belges, allemandes et luxembourgeoises fait de ce projet un enjeu stratégique pour toute la Lorraine.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Outre l’IRT M2P qui s’est classé au second rang des instituts de recherche technologique retenus au niveau français, la Lorraine a pour le moment obtenu du Grand Emprunt un laboratoire d’excellence (Ressource 21 pour 9 millions d’euros), ainsi que trois labels « Institut Carnot » (soit plus de 74 millions d’euros) dans lesquels elle est engagée.

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    Saint-Gobain PAM emploie 10 600 personnes dans le monde, dont plus de 2 700 en Lorraine. L’entreprise a continué à recruter 64 CDI l’an passé et 28 personnes ont déjà été embauchées cette année pour remplacer les compétences qui s’en vont.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    Un décret du ministre français de l’enseignement supérieur et de la recherche, daté du 16 janvier 2013, porte officiellement la création de l’Institut de Recherche Technologique Matériaux, Métallurgie et Procédés (IRT M2P) de Lorraine sous la forme d’une Fondation de Coopération Scientifique (FCS). Cette création était très attendue depuis 2011 et le classement de l’IRT M2P à la seconde place dans sa catégorie d’appels à projets dans le cadre des investissements d’avenir issus du Grand emprunt. Ce décret ouvre la voie au lancement opérationnel de l’IRT. Ce partenariat public-privé est notamment destiné à favoriser le transfert technologique de l’université vers l’industrie. En son sein, 29 industriels ont mutualisé leur recherche et se sont engagés aux côtés d’établissements publics d’enseignement et de recherche pour démarrer dès 2013 11 programmes de recherche dans le domaine des matériaux pour un montant de 32 millions d’euros sur trois ans et de 102 millions d’euros sur sept ans.

  5. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Deux ans après l’annonce de sa création, l’Institut de Recherche Technologique Matériaux, Métallurgie et Procédés (IRT M2P) commence enfin à prendre forme. Un contrat de sept ans en deux tranches de 51 millions d’euros a été signé avec l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). 22 millions d’euros devraient être apportés par l’Etat français et 22 autres par 33 partenaires industriels. Douze projets ont d’ores et déjà été définis. Ils concernent les traitements thermiques, les traitements de surface, la mise en forme, l’usinage et la conception de produits complexes, ainsi que l’assemblage et le recyclage des matériaux. Si d’ici trois ans, de nouveaux projets sont montés, 4,5 millions d’euros supplémentaires seront injectés. Le financement de la deuxième tranche est conditionné à la réussite de la première.

    Soixante personnes devraient être recrutées d’ici fin 2016. L’embauche d’une vingtaine de thésards et de vingt-cinq ingénieurs responsables de projets, techniciens et personnels administratifs a été lancée.

    L’IRT M2P vise à mettre en réseau les industriels, les entreprises, les laboratoires de recherche, l’Université de Lorraine et les écoles d’ingénieurs, afin de créer un écosystème à même de faire le lien entre recherche fondamentale et développement expérimental pour accélérer la mise sur le marché de procédés innovants.

    A noter enfin que seuls huit IRT ont été créés en France.


Laisser un commentaire