Accueil Education Pays-Haut : une nouvelle école écologique et innovante

Pays-Haut : une nouvelle école écologique et innovante

1 min lues
1
0
402

Afin d’accueillir les enfants toujours plus nombreux, la commune de Cutry, près de Longwy, s’est lancée dans la construction d’une école innovante. Un bâtiment passif qui consiste à capturer un maximum d’énergie gratuite, comme la chaleur des cuisines ou les rayons du soleil, et à la conserver de façon équilibrée, été comme hiver, grâce notamment à un système d’aération active. Une véritable écologie avant-gardiste, bien connue en Allemagne et dans les pays scandinaves. 

La nouvelle école du village, en forme de croissant de lune coloré très ouvert sur l’extérieur, constituera le premier établissement du genre en France. Sa température devrait y être maintenue à 20°C toute l’année.

Commencés en mai 2010, les travaux devraient s’achever en novembre 2011.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Education

Un commentaire

  1. Groupe BLE Lorraine

    27 juin, 2023 à 22:57

    La nouvelle école de Vahl-Ebersing, près de Saint-Avold, présente une architecture moderne qui associe du bois et du béton. Opérationnelle depuis la rentrée de 2022, elle accueille dans un seul bâtiment de plain-pied d’une surface de 1 350 mètres carrés 322 élèves des communes d’Altrippe, Biding, Laning, Lixing-lès-Saint-Avold, Maxstadt et Vahl-Ebersing. Ces derniers étaient autrefois répartis dans cinq structures différentes. L’école Victoire Daubié présente des espaces spacieux, agréables et contemporains pour le bien-être de ses occupants. A l’intérieur, les murs en béton préfabriqués ont été laissés bruts. Ils amènent une inertie thermique au bâtiment. En été, la chaleur qui entre en journée dans l’école est ainsi absorbée par le béton, avant d’être restituée le soir quand les températures diminuent. L’effet est bluffant. Il fait frais dedans. A tel point que chaque nouveau visiteur pense qu’une climatisation a été installée, alors qu’il n’en est rien. A noter enfin que le bois, essentiellement de l’épicéa, qui a été utilisé dans la construction de cette école qui a représenté un investissement de 4,6 millions d’euros, provient des forêts des Vosges.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un nouveau rucher-école à Metz ?

Le Syndicat des Apiculteurs de Metz et Environs exploite depuis 26 ans un rucher-école sur…