Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Rallye de France : comment l’Alsace a encu* la Lorraine

Sébastien Loeb lancé à toute allure dans le camp de Bitche au volant de sa Citroën, c’est déjà une image d’archives, puisque la cité fortifiée lorraine a tout simplement été rayée de la carte de la seconde édition du Rallye de France qui devait être organisée en Alsace, et accessoirement en Lorraine, du 29 septembre au 2 octobre 2011. 

Courroucé, le maire de Bitche l’a appris à ses dépens lors de la réunion programmée en préfecture de Strasbourg, meeting qu’il a d’ailleurs quitté avant son terme en claquant la porte. Après s’être impliqué à fond dans le projet pendant plus d’un an, Bitche a finalement été écarté par des pressions politiques exercées pour que le Rallye se déroule uniquement en Alsace. Cet infâme lobbying émanant notamment du conseil général du Bas-Rhin a étonnant été entendu par les organisateurs influençables de la compétition, qui avaient déjà bouclé les deux premières journées du championnat du monde. La dernière était encore à l’étude. Le parcours conduisant les pilotes de Strasbourg à Bitche, via Enchenberg, tenait alors la route. Il permettait en effet de respecter des délais horaires particulièrement tendus, notamment pour des besoins impératifs de retransmission télévisée. Malheureusement, la onzième manche du championnat du monde se jouera entre Strasbourg, Haguenau, Cleebourg et Bischwiller, pour les pseudos raisons évoquées plus haut. Une décision incompréhensible et injustifiée pour les responsables bitchois. 

Il faut croire que l’organisation d’un tel évènement avec des répercussions aussi importantes en termes de retombées économiques et d’image pour un territoire déclenchent des comportements aussi méprisants qu’odieux.   

Le Groupe BLE Lorraine, soucieux de toujours défendre les intérêts de la Lorraine et des Lorrains, trouve très peu élégante la façon dont les Lorrains ont été baladés pendant des semaines parce que toute cette histoire se déroulait sur fond de cantonales. 

Beaucoup de nos compatriotes Lorrains jugent que la Lorraine a tout intérêt à s’associer avec l’Alsace pour d’obscures raisons historiques et culturelles, afin de peser davantage et faire plus pression, notamment à Paris. Trop bons, trop cons. Maintes fois l’Alsace a ignoré et dédaigné la Lorraine pour rafler tout le gâteau. Et les Lorrains voudraient encore être aussi généreux et compatissent avec cette petite région narcissique ? Les Lorrains ont quand même associé les alsacos au sujet de la protection du Saint-Nicolas après que ces derniers aient gesticulés et gueulés, non ? Et c’est comme cela qu’on nous remercie ? Alors, maintenant stop ! 

La suppression de la manche du Rallye comptant pour le championnat du monde qui devait se dérouler à Bitche constitue un  nouvel exemple de la politique d’accaparation culturelle et économique de l’Alsace. C’est la raison pour laquelle le Groupe BLE Lorraine estime que nos chers et tendres « voisins » méritent une petite remise au point. Par conséquent, nous appelons les Lorrains à agir là où ça fait mal, c’est-à-dire sur l’économie et la culture, en annulant toute participation à une manifestation ou à une excursion en Alsace pour une durée indéterminée. Par ailleurs, nous invitons les Lorrains à acheter Lorrain et à privilégier les produits lorrains, afin de faire tourner notre propre économie. 

27 avril, 2011 à 14:06


6 Commentaires pour “Rallye de France : comment l’Alsace a encu* la Lorraine”


  1. messin écrit:

    Vivement la prochaine canicule…. XD

  2. landragin écrit:

    Je suis lorrain d’origine et habite à Strasbourg depuis presque 20 ans et il est vrai qu’il y a peu d’affinités entre la Lorraine et l Alsace si ce n’est l’histoire surtout mosellane;Il faut reconnaître que l’Alsace est une belle région :villages soignés,économie prospère mais ce n’est pas une raison pour avoir tous ces clichés sur les lorrains que nos amis alsaciens prennent souvent de haut par manque de connaissance de la Lorraine et de ses atouts.Donc c’est peu être à nous Lorrains d’être plus confiant dans notre région et de donner envie aux alsaciens de venir ,d’investir,de faire des choses communes afin qu’ils aient une autre image de notre belle région;Bien sûr il faut penser à ses propres intérèts mais les querelles n’amènent rien de bon en général!
    PS:je suis personnellement satisfait que le rallye ne vienne pas polluer un des poumons verts de notre région

  3. Crapaudvert57 écrit:

    Qui a fait sérieusement le bilan économique de la manifestation d’octobre 2010 à Bitche ? en considérant tous les coûts et toutes les recettes, bien entendu, et pas seulement un seul des deux éléments, juste au moment de l’évènement.
    Il nous reste à avoir de l’imagination pour trouver nous même l’évènement qui pourrait correspondre au contexte hors du commun du site.
    C’est désolant en effet.
    Cordialement.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    @ messin dont le lien a été supprimé: nous n’allons pas encore faire de la pub aux alsaciens comme le font le Républicain Lorrain & Co. Faut pas rêver !

  5. messin écrit:

    Ce n’est pas de la pub,juste une cause logique qui au fond est bénéfique pour tous…..c’est bien ce que je penser,vos idéaux vous aveugle et vous rend complètement illogique a l’image de votre croisade contre le Mettis,au lieu de proposer des solutions « réalisable » ,vous en faite des proposition mais complètement irréfléchies et sous formes d’attaques !

    Dommage cela vous rend non crédibles,vous avez tout a fait le droit d’avoir des points de vus différents,heureusement encore ;) comme vous l’avez très bien écrit sa alimente le débats et est bénéfiques pour tous :) surtout que vous avez de très bon articles la plupart du temps,mais la désinformation au profit de ces idéaux est vraiment moyen,surtout que vous n’étes pas journaliste…. ;)

  6. bloggerslorrainsengages écrit:

    Un tram à Metz est tout aussi réalisable que le tram de Reims qui vient d’être inauguré en grande pompe. Par ailleurs, les deux villes ont la même taille, l’agglo rémoise étant même moins peuplée que Metz Métropole en l’état actuel. C’est juste qu’outre Argonne, les gens réfléchissent un peu plus à long terme.


Laisser un commentaire