Accueil Actualité Coupes claires à Hospitalor

Coupes claires à Hospitalor

1 min lues
7
0
114

La maternité et le service pédiatrique d’Hospitalor à Saint-Avold fermeront leurs portes en juin 2011 malgré l’opposition des syndicats. 150 à 200 suppressions d’emploi sont annoncées dans un secteur déjà tristement caractérisé par le plus fort taux de chômage de Lorraine. 

Rappelons qu’en raison d’un déficit de 20 millions d’euros, l’Agence Régionale de Santé (ARS) avait acté la fermeture de la maternité et du service pédiatrique dans le cadre du regroupement de l’offre de soin dans le Bassin Houiller. Ces deux services devraient rejoindre le Centre Hospitalier Marie Madeleine de Forbach. 

En attendant, le personnel se dit inquiet pour son avenir et celui des patients. 

Le 22 octobre 2010, le conseil municipal de Saint-Avold avait voté une motion afin d’affirmer son opposition aux restructurations médicales dans le Bassin houiller (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/03/16/sante-le-bassin-houiller-a-nouveau-menace/). 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

7 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    23 juin, 2011 à 0:17

    A l’horizon 2014, l’équivalent de 87 postes pourraient être supprimés et 100 à 250 agents touchés par des mesures de mobilité, afin qu’Hospitalor retrouve un équilibre financier. Une véritable onde de choc à l’échelle des individus dans un secteur qui souffre. Car en matière sanitaire, les chiffres sont particulièrement accablants pour la Moselle-Est, un secteur de 350 000 habitants « de plus en plus vieux et de plus en plus malade ». Un secteur où l’offre de santé est éclatée en de multiples établissements, parmi lesquels des hôpitaux publics, Hospitalor, mais également un hôpital privé très actif, à savoir la clinique Saint-Nabor. Un secteur où la création d’un Plateau Technique Unique (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/03/16/sante-le-bassin-houiller-a-nouveau-menace/) et une spécialisation des sites sont apparus comme des nécessités.

    Rappelons enfin qu’Hospitalor est une structure « associative privée » forte de 2 400 agents répartis pour moitié entre les hôpitaux situés à Forbach, Saint-Avold et Château-Salins, et le secteur médico-social, avec des maisons de retraite essentiellement en Lorraine.

  2. bloggerslorrainsengages

    24 juin, 2011 à 23:26

    C’en est fini des services de maternité et de pédiatrie d’Hospitalor Saint-Avold. Ils fermeront définitivement le 1er juillet. 85 salariés sont concernés par un plan de sauvegarde de l’emploi. 14 personnes seront reprises par l’hôpital Marie-Madeleine de Forbach, 6 en maternité-gynécologie, 8 en pédiatrie.

  3. bloggerslorrainsengages

    17 juillet, 2011 à 22:52

    Après la fermeture d’une partie des services d’Hospitalor, 19 licenciements économiques sont prévus à Saint-Avold. Parmi les personnes remerciées, 6 auraient retrouvé un emploi en dehors du groupe Hospitalor.

    Ce plan de sauvegarde achevé, les yeux seront tournés vers le suivant, qui avait également été annoncé en décembre dernier, mais sur Forbach cette fois-ci. Une centaine d’emplois sont menacés avec le départ du service pneumologie, de la médecine polyvalente et du centre de réadaptation vers Unisanté à Freyming-Merlebach. Les femmes de ménage, le personnel de la logistique et les administratifs seront concernés.

  4. bloggerslorrainsengages

    9 octobre, 2011 à 23:00

    Hospitalor enregistre un déficit annuel de 7 millions d’euros (40 millions d’euros cumulés). L’association doit à tout prix renflouer ses caisses, afin de se maintenir dans l’offre de soins du Bassin houiller. C’est pour cela qu’elle négocie actuellement la vente immobilière et d’exploitation de ses Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) situés en dehors d’Alsace et de Lorraine. Mais ce moyen de récupérer de l’argent ne comblera pas entièrement le déficit. C’est pourquoi Hospitalor envisage également un second plan de sauvegarde de l’emploi. Celui-ci devrait principalement toucher l’hôpital Sainte-Barbe de Forbach qui fermera ses portes d’ici trois ans. La direction souhaite en effet revoir l’ensemble de son organisation dans le but de limiter les licenciements.

  5. bloggerslorrainsengages

    8 juillet, 2012 à 17:45

    Le Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) d’Hospitalor prévoit de supprimer 87 postes.

  6. bloggerslorrainsengages

    25 juillet, 2012 à 17:52

    82 postes seront finalement supprimés à Hospitalor. Ils concernent les services techniques, logistiques, administratifs et le siège. Aucun service soignant n’est impacté. Avec ce second Plan de Sauvegarde de l’Emploi, Hospitalor compte économiser 3,2 millions d’euros sur une année pleine.

  7. Groupe BLE Lorraine

    6 juillet, 2014 à 22:54

    Dans le cadre du Projet Médical de Moselle-Est (PMME) et des nouvelles orientations sanitaires, Hospitalor Saint-Avold a dernièrement fermé son Unité de Soins Longue Durée (USLD). Vingt-cinq des trente personnes âgées qui occupaient les lits ont été transférées au pôle hospitalier gériatrique de Creutzwald qui souhaite se recentrer sur sa vocation de prise en charge gériatrique.

    L’hôpital naborien ne perd rien au change puisqu’il compte développer de nouvelles activités de médecine spécialisée, notamment dans l’oncologie et la dialyse. Les trente Equivalents Temps Plein (ETP) qui travaillaient à l’USLD Hospitalor sont maintenus. A Creutzwald, une majorité des 36 agents reste également en place. D’autres rejoignent l’hôpital de Freyming-Merlebach.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cyclisme : un Lorrain Champion de France !

Après sa victoire sur le Circuit de Lorraine, en mai dernier, le Lorrain Nacer Bouhanni es…