Accueil Actualité La Lorraine d’avance lésée par le grand emprunt ?

La Lorraine d’avance lésée par le grand emprunt ?

3 min lues
5
0
10

La Lorraine a présenté des dossiers pour décrocher les investissements d’avenir promis par le grand emprunt. Mais une première sélection l’a oubliée. Pourtant ses dossiers sont de très grande qualité et sont portés par des universités et des laboratoires reconnus. Qui plus est, il y a unanimité derrière tous ces dossiers de la part de tous les acteurs lorrains. 

Qu’est-ce qui cloche alors ? Car lors de la première tranche de projets de centres d’excellence, dotée au d’une enveloppe de 11 milliards d’euros, aucun dossier lorrain n’a été retenu dans la catégorie Equipements d’excellence ou Equipex. Et pour cause, la moitié des projets retenus se concentre dans la région parisienne. 

Si la Lorraine est pluridisciplinaire et plutôt performante dans tous les domaines, elle ne dispose malheureusement pas de prix Nobel, mercenaires ou non, dans ses rangs. Et alors ?  

Les jurys internationaux qui délibèrent sur les dossiers ne sélectionnent en fait que des projets issus de régions confirmées déjà largement dotées, ayant des prix Nobel en leur sein. Ce n’est pas de cette manière que la Lorraine arrivera à rattraper son retard et à faire émerger ses chercheurs. 

C’est pourquoi le Groupe BLE Lorraine plaide pour que les jurys, déclarés indépendants, tiennent compte de l’aménagement du territoire et prennent en considération les spécificités et les difficultés locales.   

Par ailleurs, si les affaires semblent tout aussi mal embarquées dans les appels à projets autour des infrastructures de santé, la Lorraine mise sur l’Idex, l’Initiative d’excellence, et sur l’Institut de Recherche Technologique Matériaux. En effet, les matériaux constituent un enjeu stratégique extrêmement important. Aujourd’hui, il existe cinq grands centres technologiques en France, mais aucun ne porte sur les matériaux. 

Même en cas de sélection des dossiers lorrains sur ces questions, la Lorraine sera la grande lésée du grand emprunt. Mais est-ce étonnant en fin de compte ? 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

5 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    11 avril, 2011 à 10:45

    Cela dit, si la soi-disant « qualité » des dossiers, comme il a été souvent relayé dans la presse par les parties prenantes (autosatisfaction, subjectivité ?), peut en effet être remise en cause au sujet du faible nombre de dossiers lorrains sélectionnés par les jurys internationaux, il convient néanmoins de commenter le faible nombre de dossiers lorrains présentés. Quand on voit des que régions comme celles du Sud de la France, Rhône-Alpes ou l’Ile de France présentent des centaines de projets, la petite dizaine de projets lorrains fait doucement rire. C’est donc logique que peu de dossiers soient sélectionnés. Et c’est là que le bât blesse. Dans tous les cas, même si tous les projets lorrains avaient été sélectionnés, le bilan n’aurait pas été satisfaisant. C’est dire. Le mal réside dans notre incapacité à être innovant et à nous mettre en valeur.

    Il y a des choses quand même assez incroyables. Par exemple, comment se fait-il que dans la dizaine de dossier des cohortes, ne figure même pas la cohorte Stanislas (http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/11/05/le-saviez-vous-la-cohorte-stanislas/) ??? Le Grand Emprunt est une opportunité unique de récolter des fonds et des subventions, et ben non, les Lorrains restent stoïques et inertes.

    Il apparaît également tout aussi inacceptable qu’aucun dossier concernant le côté lorrain d’Esch-Belval n’ait été présenté (!!!): cela aurait permis de relancer les choses tout en récoltant une précieuse enveloppe financière.

  2. bloggerslorrainsengages

    11 avril, 2011 à 10:50

    Avec seulement 12 millions d’euros obtenus pour des appels à projets sur le programme de 35 milliards d’euros mis sur la table par l’État français pour les investissements d’avenir relevant du Grand emprunt, la Lorraine est complètement à la ramasse. Notre province ne recevrait pour l’instant que 0,12 % des fonds d’ores et déjà accordés. À titre de comparaison, l’Alsace percevrait autour de 300 millions d’euros, en dépit d’un nombre de chercheurs identique : 2 114 chercheurs contre 2 118 en Lorraine. La Lorraine comptait pourtant, paraît-il, sur ce programme pour se relever.

  3. bloggerslorrainsengages

    14 août, 2011 à 23:46

    L’Institut Hospitalier Universitaire pour lequel Nancy avait fait acte de candidature dans le cadre du Grand emprunt n’a pas été retenu dans les 6 projets. 19 dossiers ont été présentés. Les heureux lauréats sont bien entendus tous des gros, principalement parisiens : l’Institut de neurosciences translationnelles du pôle Sorbonne coordonné par l’Université Paris 6 Pierre et Marie Curie, l’Institut de cardiologie-métabolisme-nutrition de Paris 6 à la Pitié-Salpêtrière, l’Institut des maladies génétiques de l’Université Paris 5 Descartes à l’hôpital Necker, l’Institut des maladies infectieuses au CHU de Marseille, Université de la Méditerranée, l’Institut de chirurgie mini-invasive de Strasbourg et enfin l’Institut de rythmologie et de modélisation cardiaque au CHU de Bordeaux avec l’Université de Bordeaux 2. Nancy doit maintenant digérer son immense déception et son sentiment de frustration pour être retenu au prochain tour. Rappelons en effet que l’implantation d’un Instituts Hospitalier Universitaire consacre pour chaque site choisi un indiscutable niveau d’excellence.

  4. messin

    15 août, 2011 à 11:07

    Ah le parisianisme a encore frapper,c’est plus que frustrant….dégueulasse !

  5. bloggerslorrainsengages

    11 novembre, 2011 à 15:53

    5 nouveaux projets de futurs grands campus universitaires ont été présélectionnés pour la deuxième vague de l’appel à projets des initiatives d’excellence (IDEX) du Grand Emprunt, dont le Pôle Universitaire et de Recherche de Lorraine qui doit déposer un dossier d’ici le 8 décembre. Ces projets seront être évalués par un jury international. Le choix final aura lieu en février 2012. Rappelons que les 3 premiers lauréats, désignés en juillet dernier, sont Bordeaux, Strasbourg et Paris Sciences et Lettres.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Déplacement du GBL FC à Dun-sur-Meuse

Pour son quatrième tournoi de la saison estivale, le Groupe BLE Lorraine FC (GBL FC) se dé…