Centre de ressources numériques sur la Lorraine

La Lorraine pionnière du véhicule électrique

La Lorraine est, avec Smart et Eliseo-Hummer (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/03/16/des-vehicules-electriques-made-in-lorraine/), pionnière du véhicule électrique et de l’électromobilité. 

La voiture électrique n’est donc plus un fantasme. Une vingtaine de Smart ED (Electric Drive) circuleront d’ailleurs au printemps en Moselle. Il faut dire que l’industrie automobile a pris énormément d’importance depuis la fin de l’ère sidérurgique (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/12/30/nouveaux-nuages-noirs-sur-la-filiere-automobile-lorraine/). De plus, selon certaines études, les véhicules décarbonés devraient représenter 27 % du marché européen à l’horizon 2025. 

Le département entend de même partager sa flotte de véhicules électriques. A l’heure actuelle, 31 structures, collectivités, fournisseurs d’énergie, entreprises en lien avec l’électromobilité et acteurs de l’innovation, ont déjà fait connaître leur intérêt. Il y a d’ailleurs un attrait fort en Moselle-Est, comme si une solidarité locale se mettait en place autour de l’usine de Hambach, qui construira la Smart ED en série dès 2012 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/22/lancement-de-la-production-de-la-smart-electrique-a-hambach/). Les partenaires intéressés par les voitures doivent s’engager pour une location de quatre ans. 823 euros par mois et par véhicule. Un tarif élevé qui résulte de la rareté actuelle des véhicules, alors que le prix cible à terme est estimé à 450 euros par mois. Le département de la Moselle s’engage à compenser le différentiel. Il participera également au financement d’infrastructures de recharge. L’autonomie constitue en effet le point faible des voitures électriques. Elle serait d’environ 135 km pour la Smart ED. D’où la nécessité de mettre à disposition différentes bornes. 

C’est pourquoi, dans le cadre de cette expérimentation, 60 à 90 bornes de charge lente (220 V, 16 A) devraient être installées, ainsi que 10 bornes rapides de 22 KW, 5 bornes rapides de 43 KW et 20 directement chez les utilisateurs. La recharge s’effectue via un cordon jaune situé dans le faux coffre qui se branche sur n’importe quelle prise standard. Il faut compter huit à dix heures de charge. La batterie lithium-ion est quant à elle dissimulée sous le plancher, entre les essieux.   

Enfin, la Smart ED ne fait pas de bruit. Mais alors aucun. Une sensation aussi agréable que déroutante. 

16 mars, 2011 à 19:41


9 Commentaires pour “La Lorraine pionnière du véhicule électrique”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le conseil général de la Moselle a reçu 46 offres après avoir lancé un appel à partenariat destiné à tester la volonté des acteurs locaux en matière d’électomobilité.

    Par ailleurs, Daimler et Renault ont conclu un accord. Le groupe français fournira les moteurs de la Smart construite à Hambach. A ce rythme, on peut imaginer que le projet de Twingo électrique se concrétise dans l’usine mosellane.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le conseil général de la Moselle a dernièrement signé une convention de partenariat avec Mercedes Benz France dans le cadre de l’opération Moselle Electromobile.

    Il s’agit, dans un premier temps, de mettre en circulation une flotte expérimentale de Smart Electric Drive, le modèle électrique du constructeur de Hambach (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/22/lancement-de-la-production-de-la-smart-electrique-a-hambach/).

    A noter que la Moselle est la première collectivité territoriale à s’engager sur cette voie.

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    Un million de prises de recharges sont prévues en France dès 2015, dont 75 000 partagées (voiries, gares). La Lorraine aurait, selon EDF, tous les atouts pour devenir un territoire du développement du véhicule électrique. En effet, elle est un bastion de l’industrie automobile (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/f63-automobile) et dispose d’unités de production d’énergie qu’elle exporte. Le Conseil Général de la Moselle cherche par ailleurs à promouvoir l’électromobilité. Le projet CROME vise enfin à expérimenter le concept à l’échelle transfrontalière avec l’Allemagne.

    Toujours est-il que les premières bornes de recharges font leur apparition un peu partout en Moselle, notamment à Metz (parking cathédrale, gare SNCF et parking Paixhans), à la gare Lorraine TGV de Louvigny, à la gare de Thionville et à Cattenom. L’objectif est d’atteindre 800 bornes de recharge en Moselle. En Meurthe-et-Moselle, le Grand Nancy fait partie des 12 collectivités pilotes du plan français pour le développement des véhicules tout électriques et hybrides rechargeables.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    Soutenu par EDF et ERDF Le premier salon de la voiture électrique s’est dernièrement tenu sur le parking de la centrale nucléaire de Cattenom. 50 véhicules de toutes marques pouvaient être essayés. En 2020, 2 millions de voitures électriques devraient circuler contre 36 millions véhicules thermiques, ce qui représente 1 % de la production d’électricité française.

  5. bloggerslorrainsengages écrit:

    La Lorraine est l’une des premières régions de France où La Poste a équipé ses facteurs de voitures électriques. Dix véhicules sont opérationnels sur l’agglomération messine. Une quarantaine est prévue d’ici la fin de l’année en Lorraine. La plateforme courrier de Metz, située Route de Woippy, présente un alignement de bornes de recharge.

  6. bloggerslorrainsengages écrit:

    En 2020, près de 50 000 bornes seront installées en Lorraine, dont 800 dans des lieux publics. Ces bornes auront des puissantes différentes, afin de lisser la consommation et d’éviter des problèmes en heure de pointe. Celles qui assurent des rechargements rapides coûtent 30 000 euros et ont une puissance équivalente à celle d’un quartier entier. Il faut dès lors seulement deux heures pour faire le plein de son véhicule. Sur une prise classique, une demi-journée est au contraire nécessaire. Il faut néanmoins savoir que 90 % du temps de charge se déroule à domicile ou sur le lieu de travail. Il ne faut donc pas imaginer implanter des prises partout comme des horodateurs ou des candélabres.

    Les constructeurs travaillent quant à eux sur des bornes intelligentes. L’utilisateur indique à quelle heure il a besoin de son automobile. Le rechargement se fait à l’heure la plus propice, par un dialogue avec le réseau. Le véhicule électrique peut même être un excellent stockeur d’énergie, notamment la journée, pour pallier les pics de consommation.

    L’infrastructure publique et privée se développe aussi. La Communauté d’Agglomération de Sarreguemines Confluences installera ainsi prochainement six bornes à des endroits stratégiques comme la mairie ou la gare, moyennant un investissement de 60 000 euros. A Hauconcourt, quatre bornes ont été installées sur le parking d’un supermarché. 10 à 20 % de la batterie peut être rechargés le temps de remplir son chariot. Au moins un véhicule se branche chaque jour sur ces bornes. Un projet similaire est à l’étude à Thionville.

  7. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le pôle de compétences Alphea Hydrogène est né il y a près de 25 ans à Forbach. Il concerne la pile à combustible pour l’industrie automobile.

  8. bloggerslorrainsengages écrit:

    La Poste est en train d’équiper sa flotte en véhicules électriques, avec l’objectif d’atteindre les 70 % de son parc en 2015.

    A Forbach, les facteurs disposaient déjà d’une dizaine de vélos à assistance électrique. La plateforme courrier vient d’être dotée de sept voiturettes électriques, appelées quadéos. En 2013, trois quads supplémentaires seront livrés, ainsi que sept voitures électriques.

    A noter enfin que le toit du centre de tri de Marienau est entièrement couvert de panneaux photovoltaïques depuis cet été. Une première en Moselle.

  9. Zimmer écrit:

    Savez-vous où en est ce projet, les bornes ont-elles finalement été installées ?

    Ce sujet m’intéressant profondément, connaîtriez-vous un contact susceptible de répondre à de plus amples questions au sujet de ces bornes de charge et de cette flotte de véhicule électrique ?

    Je vous remercie.
    Julia ZIMMER


Laisser un commentaire