Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Le nouveau Saint-Symphorien avance

Le projet de rénovation, de réhabilitation et d’embellissement du stade Saint-Symphorien continue d’avancer au niveau des paperasseries administratives. Le club a ainsi dernièrement conclu un partenariat avec la Société d’Equipement du Bassin Lorrain (SEBL). Cette dernière est désormais chargée de la maîtrise d’ouvrage déléguée du projet.

nouveausaintsymphorien.jpg 

Par ailleurs, la modification du Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI) a été signée  par le préfet, ce qui permet d’effectuer une augmentation de 65 % de la surface couverte de Saint-Symphorien. Cette démarche s’avérait nécessaire car le stade se trouve en zone rouge du PPRI, si bien que sa surface couverte ne pouvait croître que de 20 mètres carrés. 

D’autres procédures sont actuellement en cours, comme la modification du Plan Local d’Urbanisme de la ville de Longeville-lès-Metz, commune où se trouve Saint-Symphorien, ou encore la déclaration d’intérêt général. Rédigée par la préfecture, celle-ci permet qu’une maîtrise d’ouvrage privée reçoive des subventions publiques, ici à hauteur de 49 %. Une fois ces étapes franchies, il restera alors à déposer le permis de construire et à entrer dans la phase purement opérationnelle par la pose de la première pierre du chantier. Cette dernière pourrait intervenir à la fin de la saison 2011-2012.   

Les difficultés sportives actuellement rencontrées par le club à la croix de Lorraine ne remettent nullement en cause le projet, dans la mesure où les responsables s’engagent à construire un stade pour 50 ans. 

Le projet initialement présenté (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/07/21/le-nouveau-saint-symphorien/ et http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/09/23/les-etapes-du-projet-de-renovation-de-saint-symphorien/) a néanmoins subi une modification de taille. En effet, la tribune Sud ne sera finalement plus simplement rehaussée mais entièrement reconstruite, afin de faciliter l’écoulement des eaux par le dessous. Pour autant, le surcoût de l’opération sera minime, puisque des économies seront réalisées sur le montage des charges pour la construction de la toiture. 

Rappelons que le coût total du projet de rénovation et d’agrandissement du stade Saint-Symphorien avoisine les 45 millions d’euros. La partie privée du financement pourrait être obtenue grâce au concours d’une société de travaux publics, comme ce fut le cas pour la construction du nouveau stade du Mans, avec remboursement ensuite par le biais de loyers ou d’exploitation des espaces immobiliers. Il faut dire que deux des angles du stade seront occupés par de l’investissement locatif. 

Les travaux, prévus pour durer entre dix-huit et vingt-quatre mois, permettront enfin de livrer un stade presque neuf et répondant aux normes UEFA pour 2014, soit deux ans d’exercice avant l’Euro 2016 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/projets-de-nouveaux-stades-et-euro-2016/) comme l’exige l’UEFA. Peut-être que d’autres candidats ne pourront pas tenir ce délai … 

(Source : site officiel du FC Metz) 

9 mars, 2011 à 14:39


Laisser un commentaire