Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Economie : la bataille de Lorraine n’est pas gagnée d’avance

Economie : la bataille de Lorraine n’est pas gagnée d’avance

Les chiffres sont accablants. La Lorraine traverse une crise profonde. La situation économique, sociale et environnementale de notre province est catastrophique. 

En matière d’emploi, le taux de chômage, toutes catégories confondues, est passé de 8,5 % de la population active en juin 2008, à 10,1 % à la fin du 1 er trimestre 2010. Pour la première fois de son histoire, la Lorraine a franchi la barre symbolique des 10 % et se retrouve dans le peloton de queue des six provinces françaises dans ce cas. Avec les jeunes et les seniors pour principales victimes. 

En matière de Produit Intérieur Brut (PIB), la Lorraine a été la plus touchée par la crise en 2008. Sa forte spécialisation industrielle dans les biens intermédiaires et l’automobile a amplifié les conséquences de la conjoncture. La Lorraine présente d’ailleurs un paradoxe consternant qui l’handicape face à ses concurrents. En effet, elle est la première région équipementière automobile en France, mais seulement la 6ème à bénéficier des aides de l’Etat français pour les équipementiers automobiles. 

Enfin, il faut savoir que la Lorraine a dégringolé, entre 1990 et 2008, du 14ème au 19ème rang des territoires pour le PIB par habitant, traduisant donc un appauvrissement certain. 

Cette multiplication de facteurs aggravants débouche sur une situation devenue désormais structurellement alarmante. 

C’est pourquoi le Groupe BLE Lorraine appelle au volontarisme de tous les acteurs lorrains, notamment le Conseil Régional au sujet du grand emprunt. 

9 mars, 2011 à 14:56


6 Commentaires pour “Economie : la bataille de Lorraine n’est pas gagnée d’avance”


  1. Laurent écrit:

    Le rapprochement Nancy-Metz (déjà engagé dans plusieurs domaine) pour créer à terme une métropole multipolaire lorraine doit aussi être plus que jamais soutenu.

  2. messin écrit:

    Totalement d’accord avec Laurent

  3. LORam écrit:

    je ne comprends pas le lien entre « rapporchement Nancy-Metz » et « pour créer une métropole multipolaire ». C’est beau … et c’est tout.
    Il peut y avoir deux métropoles avec des projets communs! Si Metz devait se métropoliser ca serait avec Briey et Thionville.
    Revenons à nos moutons ou brebies galeuses, comme bon vous semble.
    Si notre si belle région glisse doucement et surement vers le fond du trou c’est sans doute qu’en France tout est politique. Et que la politique LORRAINE est tout simplement inexistante et depuis bien des années. Je veux entendre par là qu’il n’y a pas ou plus d’unité LORRAINE. On peut l’appercevoir au travers des projets multiples … qui sont sans cessent torpiller par des querelles de clocher sur fond d’école maternelle jouées par des Hommes venus intentionnellement liquider le tiroir caisse Lorrain et bloquer son hypthétique potentiel.
    Comment une région triplement frontalière située au milieu de la trés fameuse banane bleue peut elle arriver au niveau de la Roumanie?
    La situation économique/sociale/environnementale est certes catastrophique mais pas désespérée. Notre belle province est trés complexe et a elle toute seule mérite un traitement particulier. Un traitement particulier, orchestré par notre trés cher pouvoir central, qui jusqu’à présent ne se contente que de démembrer petit à petit le substrat LORRAIN.
    Et ca va continuer … car le Lorrain est devenu sourd, aveugle et muet.

    La LORRAINE qui se veut INTERNATIONALE avec un aéroport REGIONAL.
    Faut le faire.

  4. laurent écrit:

    La création d’une métropole multipolaire lorraine est le souhait affiché par les élus locaux du sillon lorrain (donc avec Thionville que vous mentionnez, et Épinal) pour rejoindre « le groupe des 11 métropoles prônées par le comité Balladur dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales. » Les différents rapprochement engagés vont dans ce sens
    http://www.lalettredusecteurpublic.fr/page2.asp?ref_arbo=1262&ref_page=3818

    Le rapport Balladur n’a fait que mettre en lumière ce qui constitue une évidence : Metz et Nancy n’ont aucun poids prises séparément et doivent plus que jamais s’entendre et parler d’une même voix. Maintenant il s’agirait d’une métropole « multipolaire » (via le sillon lorrain, avec Thionville et Épinal qui les appuient au nord et au sud), pas d’une fusion totale.

  5. bloggerslorrainsengages écrit:

    La Lorraine devient structurellement en danger et plus seulement du simple fait de la conjoncture : le chômage de longue durée (+ 24 % en 2010 contre + 16 % en France) et le chômage des plus de 50 ans ( + 18 % en 2010 contre + 13 % en France) s’installent. Avec un chiffre incompressible de 140 000 chômeurs, on peut désormais parler d’un véritable chômage de masse.

  6. bloggerslorrainsengages écrit:

    Depuis 2008, 2 000 emplois salariés privés ont été supprimés dans l’arrondissement de Briey, selon l’Agence de l’urbanisme et de développement durable de Lorraine Nord. La chute est spectaculaire pour le Pays Haut avec – 6,7 %. Bien au-dessus des statistiques établies sur l’ensemble de la Lorraine (- 4,6 %) ou encore sur la zone d’emploi de Metz (- 5,3 %).


Laisser un commentaire