Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Réduction des surfaces agricoles

L’agriculture lorraine perd chaque année 1 500 hectares de terres cultivables, soit l’équivalent d’une dizaine d’exploitations. Alors que les aménagements routiers ou encore les zones d’activités ont longtemps été tenus pour responsables, ce sont maintenant les lotissements qui sont dans le collimateur. Les premiers occasionnant plus un mitage des surfaces qu’une réduction. 

Paradoxalement, les besoins en surface agricole n’ont jamais été aussi grands en raison de la poussée des « agrocarburants ». 

Ce constat appelle plusieurs réflexions et suggèrent des pistes comme la reconversion des friches industrielles et la libération des espaces provoquée par les iniques et odieuses restructurations militaires. Certains se penchent également sur la création de « trames vertes et bleues », afin de rétablir les continuités écologiques. Celles-ci peuvent par exemple intervenir lors de la révision des plans locaux d’urbanisme. 

Enfin, l’assèchement des zones humides constitue un facteur aggravant, dans la mesure où un hectare de zone humide supprimé nécessite trois hectares en compensation pour rétablir la fonction d’éponge de ces sols.

18 février, 2011 à 12:20


Un commentaire pour “Réduction des surfaces agricoles”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    En Lorraine, en 2010, 1 200 hectares de terres cultivables ont disparu, happées par un nouveau lotissement, un nouveau parking de grande surface, ou un chantier, comme celui de la LGV Est.


Laisser un commentaire