Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Dans l’intimité des animaux

Le parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes, en Moselle, avait innové en 2010 en proposant à ses visiteurs, pour la première fois en France, de passer la nuit avec les loups, les lémuriens ou encore les chevaux des steppes. Quatre hébergements insolites avaient alors été créés au sein même du parc avec vue directe sur les animaux (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/06/30/dormir-avec-les-loups/). 

Pour répondre à une demande forte, les responsables ont décidé d’en ouvrir sept autres similaires à travers les enclos au printemps. Car le succès a été tel, que les quatre hébergements de charme ont atteint quasiment 100 % d’occupation durant toute la saison, au point qu’un engouement impressionnant s’est développé autour de cette formule. Ainsi, 900 visiteurs de la saison dernière ont laissé leur adresse mail pour s’informer sur les possibilités de réservation pour 2011. 

Même si la capacité d’accueil du parc va prochainement passer de 20 à 49 lits, les responsables de Sainte-Croix ont veillé à ce que la philosophie du projet initial reste intacte, pour que ces nuits restent des moments privilégiés et pour garantir la qualité d’accueil du public. Aussi, intimité, tranquillité, observation des animaux et communion avec la nature sont toujours les buts recherchés. Les visiteurs pourront par exemple découvrir la tanière des loups gris, un espace demi-sphérique de 38 mètres carrés semi-enterré qui permettra d’observer au plus près la vie nocturne de ces animaux légendaires. 

A noter enfin que la gestion et l’animation des onze hébergements insolites vont entraîner la création de six emplois directs et indirects. 

7 février, 2011 à 15:25


2 Commentaires pour “Dans l’intimité des animaux”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes, héberge 1 500 animaux sur ses 30 hectares de terrain.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Les lynx du parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes dans le Pays de Sarrebourg, disposent d’un tout nouvel équipement. Dans le cadre de l’agrandissement et de l’enrichissement de leur enclos, de nouveaux points de vue permettent désormais une approche progressive du territoire du félin, dont il reste une quinzaine d’individus à l’état sauvage dans les Vosges. Meurtrières, baies vitrées et passerelle de 24 mètres de long à 4,50 mètres au-dessus de l’enclos sont accompagnées par une nouvelle muséographie, pour tout connaître du lynx. Les nouveaux équipements de l’enclos des lynx offrent un face-à-face saisissant avec le félin.


Laisser un commentaire