Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Insolite : un émeu à Hambach !

Apres la panthère, le pélican et le crocodile (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/insolite-3/), le bestiaire exotique lorrain s’est agrandi, car un émeu a dernièrement pointé son long cou et ses grandes plumes du côté d’Hambach. 

Originaire d’Australie, l’émeu, qui est souvent confondu avec l’autiche, est reconnu pour sa viande et sa poche de graisse utilisée dans la fabrication d’huiles cosmétiques. 

Une habitante a en effet aperçu l’oiseau dans un champ au beau milieu des vaches. Alertée, une équipe de l’office national de la chasse et de la faune sauvage s’est rendue sur place. Si elle n’a pu observer l’animal, elle a en revanche préconisé au maire de l’euthanasier, dans la mesure où l’émeu est considéré comme un animal dangereux. D’un coup de patte, il peut en effet éventrer une personne, sans compter que l’oiseau se déplacerait à proximité d’une route et pourrait occasionner des dégâts s’il entrait en collision avec une voiture. 

Le maire de Hambach a suivi ces conseils et signé un arrêté autorisant l’euthanasie de l’émeu. Mais pour l’heure, l’animal reste introuvable. 

(Source : Le Républicain Lorrain du 11/11/10) 

12 novembre, 2010 à 17:09


Un commentaire pour “Insolite : un émeu à Hambach !”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    La traque du mystérieux émeu s’est dernièrement arrêtée entre Hambach et Roth.

    Repéré par des promeneurs, l’oiseau a en effet été attrapé. Ce n’était donc pas un canular cette fois-ci.

    Si, dans un premier temps le maire avait signé un arrêté autorisant la mort de l’animal en raison de sa dangerosité, il s’était finalement ravisé à la dernière minute, en tentant le tout pour le tout pour le sauver. Après un premier essai au lasso, l’équipe dépêchée sur place est parvenue à immobiliser l’émeu avec un filet de but. L’animal a ensuite été ligoté, endormi et transporté dans un véhicule.
    Mais sur la route menant à la SPA, où il devait être placé en quarantaine, il a succombé à une crise cardiaque consécutive au stress de sa capture. Il n’a pu être réanimé malgré les massages.

    Nul ne sait depuis combien de temps l’animal errait dans le secteur et d’où il provenait. Les recherches effectuées auprès de la préfecture n’ont pas permis de retrouver son propriétaire.


Laisser un commentaire