Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Total change son projet pour Porcelette

Total change son fusil d’épaule. Le pétrolier a discrètement abandonné son projet de construction d’une unité de fabrication de plaquettes de silicium en Moselle (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/03/22/le-photovoltaique-comme-voie-de-reconversion), pour le remplacer par des lignes d’assemblage de panneaux solaires.

Porté par la société Photovoltech Wafers, filiale de GDF Suez et de Total, le projet initial devait se traduire par un investissement de 70 millions d’euros et la création de 80 à 100 emplois sur l’ancien carreau minier De Vernejoul en Moselle. Le site devait alimenter en plaquettes de silicium le fabricant belge de cellules solaires Photovoltech. La forte chute du prix des plaquettes de silicium a toutefois incité Total à revoir sa copie. Le groupe pétrolier devrait ainsi lancer en début d’année la construction d’une usine de panneaux photovoltaïques à Porcelette. D’une capacité de 50 mégawatts-crête (MWc), l’usine devrait s’étendre sur environ 3 000 mètres carrés. Cet investissement permettra de créer 80 emplois sur place. Une première ligne de 25 MWc sera construite en 2011, la seconde en 2012.

Reste à voir si l’usine trouvera des débouchés, alors même que ce segment de marché ne semble pas en mesure de constituer le socle d’une filière industrielle. Par ailleurs, même si c’est déjà mieux que rien, cette annonce ne saurait en aucun cas combler le lourd déficit socio-économique des différentes restructurations opérées par Total sur la plateforme pétrochimique de Carling-Saint-Avold (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/la-fin-de-la-chimie-en-lorraine/). 

18 septembre, 2010 à 17:12


Laisser un commentaire