Accueil Economie Tourisme : Metz surfe sur l’effet Pompidou

Tourisme : Metz surfe sur l’effet Pompidou

3 min lues
19
0
12

Alors que certains se prennent à rêver au million de visiteurs d’ici la fin de l’année, le Centre Pompidou-Metz (CPM) est en passe de remporter son pari, c’est-à-dire faire de Metz une plateforme culturelle au cœur de l’Europe, à l’égal de Bilbao et de son musée Guggenheim. Metz est devenu une véritable destination touristique et ce n’est que justice. 

Pour le moment, la réussite est double. D’abord locale avec plus 10 000 abonnements annuels vendus, soit quatre fois plus que les prévisions, mais aussi internationale, car désormais les gens viennent pour le nouveau musée d’art contemporain et s’arrêtent quelques jours à Metz. 

Cet indéniable « effet Pompidou », permet à la cité lorraine de bénéficier de fortes retombées économiques. On constate en outre un inversement de l’« effet TGV », en place depuis 2007. Auparavant, les gens partaient vers Paris. Désormais, ce sont les Franciliens qui viennent à Metz. 

Preuve d’un regain d’intérêt, la fréquentation de l’Office de Tourisme (OT) de Metz a augmenté de 67 % lors de la première quinzaine d’août. Selon l’OT, l’image de Metz serait désormais propulsée au rang des destinations touristiques d’exception. 

La clientèle du Grand Est a de même doublé en juillet et en août, celle en provenance de la région parisienne a triplé. Les Allemands sont toujours plus nombreux à visiter la ville aux 3 000 ans d’Histoire, suivis de près par les Luxembourgeois et les Belges qui battent des records. En août, ceux-ci étaient en augmentation de 129 %. Les Néerlandais viennent également en nombre. La proportion de Britanniques a doublé, tandis que les touristes du Sud de l’Europe sont en croissance de 28 % et les Russes de 18 %. La clientèle d’Amérique du Nord a bondi de 32 % en août et celle d’Asie de 26 % sur les mois de juillet et août. A noter enfin que deux tiers des touristes restent en moyenne une nuit à Metz et un tiers deux nuits. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Economie

19 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    11 mai, 2011 à 19:09

    Il y a eu un double effet Pompidou à Metz. D’une part l’inauguration d’un bâtiment qui a surpris, d’autre part l’intérêt que les gens ont porté à l’exposition Chefs-d’œuvre ? . Le musée d’art contemporain a bien entendu eu des conséquences économiques positives, avec par exemple une augmentation de la fréquentation de l’hôtellerie et de la restauration. Désormais, hors des frontières de la Lorraine, Metz est associé à Pompidou. Il est encore trop tôt pour parler de changement d’image, mais on peut dire qu’il s’est passé quelque chose. Le Centre Pompidou-Metz crée ainsi son histoire avec un état d’esprit basé sur une qualité d’accueil et une générosité exceptionnelle.

  2. bloggerslorrainsengages

    25 mai, 2011 à 22:15

    Avec plus de 800 000 visiteurs en un an au Centre-Pompidou et plus de 600 000 à la cathédrale Saint-Etienne, Metz a été en 2010 l’une des villes dont on a le plus parlée en Europe. En effet, les journaux du monde entier se sont fait l’écho de cet évènement et ont au moins cité une fois le nom de Metz. Si l’image de la ville a forcément été vue valorisée, a-t-elle changé réellement pour autant ? Une question à laquelle il est bien difficile de répondre, même si certains indices peuvent nous y aider. Par exemple, le petit train touristique est désormais bondé en semaine et on voit apparaître dans les rues du centre historique les pointes des parapluies utilisés par les guides touristiques.

  3. quadrature

    23 juin, 2011 à 9:38

    Le développement de la « zac de l’amphithéatre » va considérablement dynamiser le quartier Pompidou. Et plus que l’Open de Moselle (qui d’ailleurs n’est plus programmé aux Arène), c’est les mondiaux de trampoline qui amène une foule considérable dans le quartier

  4. bloggerslorrainsengages

    18 septembre, 2011 à 22:11

    Une étude fait apparaître que les retombées économiques directes du Centre Pompidou-Metz sont de 40 millions d’euros pour la première année.

  5. bloggerslorrainsengages

    15 juillet, 2012 à 22:18

    Avec plus de 1,3 millions de visiteurs depuis son ouverture, le Centre Pompidou-Metz (CPM) s’est immédiatement imposé, et de très loin, comme la première institution muséographique en dehors de l’Île de France en termes de fréquentation. Ce qui est d’autant plus remarquable que plus de la moitié des visiteurs sont Lorrains. Le CPM a également réussi le pari de redynamiser le tissu culturel messin et de revaloriser l’image d’une ville et de tout un territoire. Grâce au CPM, Metz est désormais connu dans le monde entier et le regard porté sur la métropole lorraine a complètement changé.

  6. bloggerslorrainsengages

    22 juillet, 2012 à 11:51

    L’effet Pompidou est toujours présent et Metz n’a pas fini d’en profiter. Depuis l’ouverture de son centre d’art contemporain, la ville a vu considérablement augmenter sa fréquentation touristique. Le bilan de l’année 2010 était exceptionnel avec 63 % de touristes en plus par rapport à 2009. Pompidou participe beaucoup à la notoriété de la destination. Et chaque grande exposition permet de remettre le projecteur sur la ville. Grâce aux offres culturelles permanentes liées au tourisme urbain, la fréquentation touristique est lissée sur toute l’année.

    Un client sur deux de l’Office de Tourisme de Metz est étranger. Parmi cette clientèle internationale, en hausse de 14,93 % pour l’année 2011, les Allemands sont en tête. La proximité géographique et le dépaysement culturel et linguistique qu’ils trouvent à Metz les attirent. Mais il est aussi question de filiation historique : ils ne sont pas insensibles à l’architecture du Quartier Impérial par exemple.

    Le touriste type qui se rend à Metz est majoritairement en couple, âgé de plus de 50 ans et séjourne en moyenne deux jours et une nuit sur place.

    On constate que les touristes qui ne connaissent pas Metz ou qui y viennent en ayant des a priori repartent en étant éblouis et surtout surpris de la richesse qu’offre la ville. Belle, romantique, verdoyante… Les qualificatifs utilisés sont élogieux. Conquis, ils recommandent à 98 % cette destination à leurs proches. Et ils reviennent.

  7. bloggerslorrainsengages

    15 août, 2012 à 15:51

    Plus de la moitié des visiteurs français du Centre Pompidou-Metz (CPM) sont Mosellans. Cela prouve que la population locale s’est indéniablement approprié le site. Les Franciliens représentent 14 % des visiteurs français. Les étrangers constituent quant à eux seulement 12 % des visiteurs, avec en tête les Belges, les Luxembourgeois et les Allemands. Le visiteur type a environ 40 ans et est plutôt urbain. Il vient au CPM avec ses amis (36 %), en couple (32 %) ou en famille (14 %). 47 % des visiteurs ne seraient pas venus à Metz s’il n’y avait pas le CPM. Celui-ci joue donc un rôle déclencheur très important. 80 % des visiteurs du centre d’art contemporain trouvent l’accueil dans la ville excellent et sont prêts à recommander la destination. En moyenne, un visiteur dépense 137 euros lorsqu’il se rend à Metz pour visiter le CPM. Les étrangers dépensent plus que les locaux. Certains touristes asiatiques ou nord-américains dépensent parfois jusqu’à 600 euros par jour. 41 % des visiteurs font du shopping au centre-ville, 25 % vont au restaurant ou boire un verre et 21 % passent la nuit à Metz. Sur une année, cela représente 38 millions d’euros supplémentaires injectés dans l’économie locale. Le chiffre d’affaires des établissements du cœur de ville a augmenté en moyenne de 2,80 %. Cela dit, l’effet Pompidou ne se fait pas ressentir de la même manière partout en ville. Il varie en fonction de la situation géographique du commerce et de l’activité. Entre janvier 2010 et janvier 2011, les effectifs du cœur de ville ont augmenté de 1,92 %. On peut ainsi attribuer une centaine d’emplois directs à l’ouverture du CPM. Ce denier joue un rôle d’amortisseur de la crise.

  8. bloggerslorrainsengages

    6 janvier, 2013 à 22:57

    Avant l’ouverture du Centre Pompidou-Metz, les Musées de la Cour d’or attiraient moins de 30 000 visiteurs par an. Aujourd’hui, ils en comptabilisent plus de 50 000 !

  9. Groupe BLE Lorraine

    29 décembre, 2013 à 16:30

    Provenance des visiteurs

    - Trois visiteurs sur quatre résident en France

    - Près d’un visiteur sur deux (42 %) réside en Lorraine

    - Un visiteur sur quatre réside à l’étranger

    - Parmi les visiteurs résidant à l’étranger : 28 % viennent d’Allemagne, 23 % de Belgique, 14 % des Pays-Bas, 13 % du Luxembourg, 4 % d’Amérique du Nord et 2 % d’Asie

    - 25 % des visiteurs appartiennent à la catégorie socioprofessionnelle employé / ouvrier.

    Attractivité et fidélisation

    - Plus d’un visiteur sur deux vient pour la première fois au Centre Pompidou-Metz

    - Près d’un visiteur sur deux effectue plus d’une heure de transport pour visiter les expositions du Centre Pompidou-Metz

    - Plus d’un visiteur sur deux déclare se rendre à Metz dans l’objectif principal de visiter le Centre Pompidou-Metz

    - 95 % des visiteurs comptent revenir au Centre Pompidou-Metz.

    Retombées économiques directes

    - Depuis l’ouverture du musée, les visiteurs du Centre Pompidou-Metz ont dépensé plus de 79 millions d’euros dans l’agglomération messine (hors transport).

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Luttange : quel avenir pour le château ?

Le château de Luttange est situé sur un point stratégique qui lui permet de dominer la val…