Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

La nouvelle Place Mazelle se dessine

Alors que la régie Haganis est sur le point d’achever la construction d’un immense bassin de rétention des eaux polluées sous la place, une nouvelle opération d’envergure va prochainement être lancée. Il s’agit du réaménagement complet de la place Mazelle. Celle-ci constitue le nœud principal du boulevard qui entoure le centre-ville de Metz. Cette vocation est réaffirmée dans le projet retenu. Cela dit, la nouvelle place, qui disposera d’un réseau cyclable, devrait être des plus agréables. 

Rappelons que le quartier Outre-Seille est le plus dense de la cité aux 3 000 ans d’histoire. C’est pourquoi les paysagistes ont imaginé un petit square urbain composé de pavés, d’arbres et de deux plans d’eau. La profondeur de ces deux bassins reste encore à définir. Mais il n’y aura pas plus d’une quinzaine de centimètres pour permettre aux enfants de patauger. L’ensemble pourrait aussi s’inspirer du miroir d’un ou deux centimètres de profondeur de la place de la Bourse à Bordeaux. 

A noter enfin que le projet messin intègre également le réaménagement des bords de Seille, afin de les rendre plus agréables à la promenade. Le montant total des travaux, qui devraient débuter au printemps 2011 et qui devraient durer 14 mois, se chiffrent à 6 millions d’euros. 

26 juillet, 2010 à 17:46


2 Commentaires pour “La nouvelle Place Mazelle se dessine”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le bassin de rétention de 8 500 mètres cube de la régie Haganis, destiné à assainir les eaux de la Seille et par conséquent celles de la Moselle, est désormais achevé. Située sous la place Mazelle qui s’apprête à être refaite, cette immense cathédrale de béton souterraine a nécessite deux ans de travaux pour extraire 14 000 mètres cube de terre, pour faire couler 4 500 mètres cubes de béton et mettre en place 600 tonnes d’armatures acier. Le tout pour un montant total de 10 millions d’euros hors taxe. HT.

    La Seille devrait donc d’ici l’an prochain retrouver une qualité des eaux 1B, c’est-à-dire offrant une vie aquatique développée.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le projet de l’artiste autrichienne Esther Stocker, qui a la particularité de déconstruire tous les espaces qu’elle investit, a été retenu pour habiller la structure de l’hideux parking de la Place Mazelle à Metz. La réalisation de cette œuvre contemporaine parsemée de rubans adhésifs et de formes géométriques en noir et blanc, devrait voir le jour avant la fin du mois d’août. Le Groupe BLE Lorraine aurait préféré quelque chose de cinétique plutôt que de statique, afin de transformer la façade blanche du parking en un écran géant pour projeter des œuvres présentées au Centre Pompidou-Metz.


Laisser un commentaire