Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Arcelor Research se renforce à Maizières-lès-Metz

Après les aciers de l’automobile, les emballages et les processus, ArcelorMittal Research, ex-Institut de Recherche de la Sidérurgie (IRSID), développe un nouveau centre d’études dédié au minerai et à la minéralurgie. Le groupe consolide un peu plus le site de Maizières-lès-Metz en investissement dans du matériel de pointe pour en faire la place forte de la recherche sur l’acier. La stratégie d’ArcelorMittal vise dans sa chaîne de production à l’autosuffisance de l’amont en matières premières, jusqu’en aval pour écouler ses produits. Il faut dire que la qualité du minerai et son traitement dans les usines d’agglomération a son importance dans la fabrication d’aciers de plus en plus complexes. Une qualité qu’exigent les constructeurs automobiles qui veulent des aciers plus légers mais aussi plus résistants et plus durs. 

Rappelons que le site abrite également la cellule chargée de la nouvelle technologie du captage stockage du CO2 initié par le projet européen ULCOS (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/12/10/pour-le-captage-du-co2-a-florange/) qui sera appliquée sur le haut fourneau P6 de Florange. 

Maizières-lès-Metz constitue le centre de recherche et de développement le plus important du groupe ArcelorMittal avec plus de 545 employés de 26 nationalités différentes. La structure qui travaille sur les aciers du futur pèse de même près de 40 % du budget recherche du numéro un mondial qui s’établit autour de 180 millions d’euros. 

A noter qu’ArcelorMittal Research consacre une bonne partie de ses activités aux technologies de rupture qui représentent 15 à 20 % des engagements et qui touchent aussi bien les processus que les nouveaux produits qui seront déployés dans le futur. Le site de Maizières-lès-Metz développe quatre centres d’études basés sur l’automobile, l’emballage, les processus et désormais le minerai. 

Entre 2007 et 2008, près de 90 personnes ont rejoint le site. Le mouvement devrait continuer en 2010 avec le recrutement d’une cinquantaine de personnes qui passera soit par un appel d’offres en interne soit par un recrutement à l’extérieur. Le site pourra enfin s’appuyer sur les 60 apprentis du centre d’apprentissage de Yutz dédié aux métiers de la sidérurgie qui sera lancé dès septembre (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/01/10/premiere-pierre-pour-le-centre-de-formation/). 

(Source : presse régionale) 

26 juin, 2010 à 11:26


Laisser un commentaire