Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Déjà 100 000 visiteurs au Centre Pompidou-Metz !

Depuis son inauguration le 11 mai dernier, le Centre Pompidou-Metz (CPM) a déjà conquis 100 000 visiteurs. Ce premier bilan englobe cela dit l’ensemble du public, c’est-à-dire les personnes qui ont visité l’exposition inaugurale, qu’elles aient payé leur entrée ou non, mais aussi les curieux qui se sont seulement aventurés dans le forum. Néanmoins n’ayons pas peur de dire que les prévisions les plus optimistes sont dépassées. En extrapolant un peu et en appliquant une règle de trois, le musée d’art contemporain lorrain pourrait atteindre 600 000 visiteurs en fin d’année, soit la fréquentation du Guggenheim de Bilbao ! En tout cas, la saison estivale devrait permettre de maintenir un rythme de fréquentation soutenu. D’autant plus qu’avec la crise, l’heure est aux séjours de courte durée. 

Après la folie des premiers jours, où l’on a compté jusqu’à 9 000 visiteurs et quatre heures d’attente, le CPM a trouvé son rythme de croisière autour de 2 500 personnes par jour en moyenne. Notons de même que depuis l’engouement de son ouverture, la gestion des flux a été améliorée, si bien qu’il n’y a désormais presque plus de file d’attente. Intéressant.   

Le bâtiment suscite ainsi un grand enthousiasme et l’exposition a séduit à la fois la critique et le grand public, ce qui n’était pas gagné d’avance. Malheureusement, tout le monde ne semble pas avoir pris la mesure du phénomène, notamment du côté des restaurateurs, dans la mesure où il est encore bien difficile de trouver une table le dimanche à Metz. 

Enfin, contrairement au Mudam de Luxembourg ou au Palais de Tokyo à Paris, le Centre Pompidou-Metz ne fermera pas ses portes entre deux expositions. Les rotations s’échelonneront en effet dans le temps. La grande nef de l’exposition inaugurale fermera ainsi fin octobre, la galerie 1 en janvier et ainsi de suite jusqu’à l’été 2011. D’autres expositions se mettront en place simultanément, dont deux grandes dédiées aux labyrinthes et à l’année 1917. Celles-ci sont d’ailleurs en préparation avec, pour la dernière, la présentation du rideau de scène pour le ballet Parade de Picasso. Une œuvre majeure et monumentale de 200 mètres carrés qui n’a plus été présentée depuis vingt ans. Bref, à Metz, il y aura toujours du nouveau et du beau ! 

12 juin, 2010 à 11:34


Laisser un commentaire