Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Le design du Mettis dévoilé

La Communauté d’Agglomération de Metz Métropole a dernièrement présenté le design de Mettis, son futur bus à haut niveau de service (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/02/16/metz-le-grand-chantier-des-transports/). Fortement inspiré d’un tramway, Mettis sera bi-articulé avec de larges parois vitrées et des caches roues. Il roulera sur une voie réservée, avec priorité aux feux, sur un parcours de 17,8 kilomètres divisé en deux lignes, entre Woippy et Borny pour la ligne A, et entre le Saulcy et le CHR de Mercy pour la ligne B. 

Mettis a été imaginé afin de répondre aux besoins spécifiques de l’agglomération messine. Longs de 24,50 mètres, les 26 ou 27 véhicules mis en service comporteront trois wagons et offriront 150 places, soit 30 de plus qu’un bus normal. Les bus de Mettis ne seront pas ocre comme le reste du réseau. Si la couleur n’a pas encore été définie, tout cela ne nous apparaît guère cohérent. Une homogénéisation, avec néanmoins un design amélioré, propre et moderne, est souhaitable afin de ne pas se retrouver avec des bus de toutes les couleurs selon la ou les lignes empruntées. Un tel argument n’allant en effet pas à nos yeux à l’encontre du besoin de spécificité du Mettis. 

Le mobilier urbain devrait toutefois et heureusement être particulièrement soigné  Par ailleurs, les 45 stations seront chacune couverte et équipée d’un distributeur de tickets. Les plus importantes d’entre elles, à savoir République ou Gare par exemple, pourraient proposer d’autres services comme des distributeurs de boissons. D’autres pourraient de même accueillir des parcs à vélos en libre-service. 

A noter qu’un parking relais sera réalisé au niveau du terminus de Woippy. Deux autres parkings seront également aménagés à Metz-expo et rue Rochambeau. 

Déclaré d’utilité publique le 17 mai 2010, Mettis devrait être enfin mis en service fin 2013. Initialement chiffré à 146 millions d’euros, le projet pourrait en fait dépasser cette enveloppe. 

9 juin, 2010 à 11:55


5 Commentaires pour “Le design du Mettis dévoilé”


  1. messin écrit:

    Votre article est contradictoire a certains passage  » ocre comme le reste du réseau  » ,  » se retrouver avec des bus de toutes les couleurs selon la ou les lignes empruntées  » !!!
    La couleur differente du busway (uniquement) est justement la pour appuyer sur le faite qu’il ne sera pas un bus comme les autres du reseau,meme si je suis d’accord avec vous sur le fait que je trouve a titre personnel qu’il devrait avoir la meme couleur que les bus a savoir ce ocre jaune qui symbolise bien la ville avec la pierre de jaumont ! :)
    Bonne journée

  2. blogerslorrainsengages écrit:

    Bonjour,

    oui, nous avons en effet oublié de préciser qu’il restait encore des « anciens » bus en circulation sur le réseau TCRM. Ces derniers portant des couleurs bleu, rouge, vert,… Ajoutez à cela l’ocre des nouveaux modèles et une teinte supplémentaire pour le Mettis, vous obtenez un cirque pas possible, difficile pour l’utilisateur de s’y retrouver.

    Bien à vous,

    Les BLE.

  3. messin écrit:

    OK merci pour ces précisions :)

  4. blogerslorrainsengages écrit:

    De rien. Pour être complet, il faut reconnaître que beaucoup de gens avaient décrié au départ cette couleur ocre pour les TCRM. Nous aussi cela nous avait laissé un peu sceptiques, et puis au final, cela passe très bien : cette couleur ocre rappelle bien entendu la pierre de jaumont utilisée pour la construction de nombreux monuments messins, mais aussi d’une certaine manière la mirabelle… Bref, cela donne du cachet et une identité (culturelle) propre à la ville, à l’image des bus rouge de Londres. Il ne faudra donc pas perdre cet aspet…

  5. bloggerslorrainsengages écrit:

    D’ici 2013, date de l’entrée en service du Mettis, plus de 900 arbres seront plantés le long du tracé pour accompagner le nouveau réseau de transports en commun à haut niveau de service de l’agglomération. Le choix des essences se fera en fonction du lieu et du tissu urbain.


Laisser un commentaire