Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Urbanisme à Metz

Dans les prochaines années, plusieurs projets urbanistiques devraient voir le jour à Metz. Nous en présentons ici quelques uns, de la restructuration de Borny aux Hauts de Vallières, en passant par le quartier Charles le Payen. 

Le quartier de Borny souffre d’un manque de diversité de fonctions. L’habitat domine en effet largement et ne laisse que peu de place aux commerces et aux équipements culturels. En rasant des blocs et en perçant des barres d’immeubles, un processus de désenclavement et de diversification des fonctions a été initié. Mais après la démolition, vient la construction. C’est ce que prévoit le projet de Grand Domaine avec le Mettis (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/02/16/metz-le-grand-chantier-des-transports/), la salle des musiques actuelles (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/04/08/salle-des-musiques-actuelles-de-metz-une-architecture-de-lumiere-et-de-transparence/) et le village de bureaux. Un espace public et commercial de qualité devrait ainsi voir le jour au cœur du quartier, de quoi lui redonner une nouvelle image. L’aménagement des cours Maine-Anjou et Normandie a déjà séduit les habitants, qui se sont immédiatement approprié les jardins. Les 45 000 mètres carrés actuellement en chantier sont d’ailleurs pensés comme un parc urbain relié au centre-ville via le boulevard d’Alsace et desservis par le Mettis. A l’Est, le parc s’ouvrira vers le futur hôpital Robert Schuman (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/17/metz-des-nouvelles-du-futur-hopital-robert-schuman/) et le village de bureaux de 125 000 à 150 000 mètres de carrés. Le Grand Domaine mélangera jardins et espaces de jeux pour les enfants, équipements culturels et commerces. Une véritable plateforme socio-économique en somme. Une maison médicale devrait en outre être créée. Au final, 266 nouveaux logements seront construits, combinant habitations collectives et individuelles. Les tours du Limousin et la cour du Languedoc seront les deux derniers points noirs de Borny.

granddomaineborny.bmp

Non loin de là, l’extension des Hauts de Vallières, sur un site de 6,5 hectares, est également programmée. Près de 280 logements vont être créés. L’objectif est de faire un quartier intégré à l’existant avec une forte préoccupation environnementale. 

Le quartier Sansonnet, situé entre la rue de la Folie et la route de Lorry à Devant-lès-Ponts, est quant à lui une zone relativement enclavée de 12,5 hectares. Il s’agira ici de l’ouvrir pour accueillir 330 logements. Une attention particulière sera portée aux espaces publics avec près de 3 hectares de terrain réservés à l’aménagement d’un parc paysager. Les travaux d’aménagement devraient commencés en 2011. 

Enfin, le quartier Charles le Payen, où se trouvent les anciens ateliers municipaux, aujourd’hui désaffectés, sera reconverti grâce à la construction de 203 nouveaux logements. Les travaux de démolition de cette zone de 2,57 hectares située au Sud du Quartier de l’Amphithéâtre seront menés en deux temps. 

5 juin, 2010 à 10:52


Un commentaire pour “Urbanisme à Metz”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le maire de Metz a décidé de reporter le projet de développement et l’urbanisation du quartier de Vallières. Ce dernier serait même compromis et abandonné. Il y a en effet de nombreuses friches militaires et hospitalières à reconvertir avant de grignoter des espaces verts. Cette extension avait pourtant sa logique, même si elle se confrontait à un marché en difficulté. Un espace naturel pédagogique et des jardins familiaux seront néanmoins aménagés sur la colline qui domine Vallières et Vantoux.

    Rappelons que la ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) intercommunale de Saint-Julien-lès-Metz-Vallières fut créée en 1970 sur le plateau surplombant le village et sur une partie du coteau. C’était l’une des premières de France. Son aménagement fut confié à l’architecte Jean Dubuisson qui lui donna son dessin si particulier avec des immeubles sur le haut de la colline, des maisons à toit plat dans les secteurs à faible pente et des maisons plus classiques sur les flancs du coteau. L’opération d’urbanisation de Vallières s’est terminée en 1997. Depuis le plan local d’urbanisme en 2000, Vallières, qui intègre désormais Les Bordes de l’autre côté du boulevard de l’Europe, couvre 312 hectares (7,5 % de Metz), 9 697 habitants (7,8 % de Metz) et plus de 4 186 logements (7,2 % de Metz).

    La ville prévoyait ensuite un aménagement progressif sur 25 ans de 57 hectares à dominante résidentielle dans le prolongement du quartier des Hauts-de-Vallières. L’aménagement devait proposer une alternative résidentielle attractive au périurbain et présenter une mixité sociale et de fortes qualités environnementales.


Laisser un commentaire