Centre de ressources numériques sur la Lorraine

La base aérienne de Chambley redécolle

Sur les 500 hectares du site de Chambley Planet’Air, sur lequel travaillent aujourd’hui 600 personnes, les bâtiments poussent comme des champignons. Preuve du redécollage de l’ancienne base aérienne de l’OTAN. Un signe fort qui constitue à nos yeux et au même titre que les ouvertures du Centre Pompidou-Metz et de Center Parcs une preuve supplémentaire de la renaissance de la Lorraine après des décennies d’atermoiements et de léthargie. Les Lorrains sont de retour aux affaires ! 

Le site comprendra tout d’abord la ligne d’assemblage du Skylander et ses 22 700 mètres carrés de surface. Cette ligne devrait être réceptionnée courant 2011. Un hall de 3 500 mètres carrés sera dédié à la peinture des appareils. Il sera livré à l’été 2012. Le bâtiment de customisation de 7 000 mètres carrés devrait quant à lui être achevé en 2013, tandis que celui de 3 600 mètres carrés destiné à l’administration sera opérationnel en juin 2014. Ces différentes structures complèteront une plateforme industrielle de Sky Aircraft de 40 300 mètres carrés. Pour le moment, l’avionneur a reçu 22 commandes fermes et est actuellement en négociations pour 35 autres. 

Non loin de là, une zone d’activité généraliste occupera près de soixante hectares. Elle aura pour principale locomotive la société Azur Production et ses 400 salariés, filiale du groupe Lapeyre et présente de longue date. Une entreprise brésilienne qui construit des petits avions biplaces et une autre lorraine qui doit fabriquer des hélicoptères, ont par ailleurs fait connaître leur intérêt pour le site de Chambley, au moment où un spécialiste de la qualité de l’air envisage de se réserver 1,5 hectares. En attendant, ce qui est certain, c’est que la scierie du Rupt de Mad occupera bien un terrain voisin de huit hectares pour une activité de séchage de bois

De l’autre côté de la piste, qui a été rouverte en 2009 et dont la longueur sera portée à la fin de cette année à 2 400 mètres, quatre hangars, qui seront terminés en janvier, seront mis à disposition du pôle consacré au ballons, aux Ultra Légers Motorisés (ULM) et aux planeurs. Une fois sa rénovation achevée, l’ancienne tour de contrôle abritera quant à elle un restaurant et plusieurs sociétés dans un bâtiment certifiée Haute Qualité Environnementale (HQE). 

Rappelons enfin que le site accueille tous les deux ans le Lorraine Mondial Air Ballons, ainsi qu’un petit circuit axé sur la formation et la sécurité routière.

29 mai, 2010 à 13:07


2 Commentaires pour “La base aérienne de Chambley redécolle”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    La construction des six hangars devrait coûter un peu moins de 8 millions d’euros à la Région Lorraine, soit 1,3 million d’euros l’unité.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    La base aérienne de Chambley devrait regrouper d’ici quelques temps tous les sports aériens et les activités aéronautiques de loisirs. En ce sens, elle est en train de devenir une plateforme européenne unique en la matière. Ce développement a été réalisé en partenariat avec le Comité Olympique de Lorraine.


Laisser un commentaire