Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Histoire d’images à Epinal

La longue histoire de l’Imagerie d’Epinal remonte à 1796, une époque où Jean-Charles Pellerin, maître cartier-dominotier, fabriquait des jeux de cartes et imprimait des images pieuses. Petit à petit, il délaissa les sujets religieux au profit des événements populaires. Des chroniques en bandes dessinées étaient revendues à la population par des colporteurs. Ces dernières illustraient par exemple l’épopée napoléonienne par des scènes de bataille ou des portraits de l’empereur, de sa famille et de ses généraux. La monarchie, entre-temps revenue au pouvoir en France, eut beau les interdire, les images avaient déjà conquis le peuple. Au XVIIIème siècle, elles furent gravées sur des planches de bois avant que la lithographie ne changea la donne vers 1850. Les premiers prospectus publicitaires firent leur apparition en 1880. Entre 1870 et 1914, quinze millions d’images furent vendues, certaines en langue étrangère.

image Epinal chat botte

 

L’apparition successive d’autres médias au XXème siècle fit reculer irrémédiablement l’image d’Epinal, malgré des collaborations de haut niveau avec Tardi ou Fred. En 1984, cinq chefs d’entreprise reprirent en main la société qui avait déposé le bilan. 

Au-delà des dizaines de milliers de visiteurs de la dernière Fête des Images consacrée à l’imaginaire, le site, qui emploie 15 personnes, reçoit plus de 200 000 visiteurs par an. En plus des images illustrant les légendes de notre temps, l’imagerie spinalienne travaille énormément avec le monde de l’entreprise pour lequel elle réalise des commandes qui représenteraient plus de 50 % de son chiffre d’affaires. 

L’Imagerie d’Epinal reste un monument et un symbole fort de la Lorraine, entre traditions et modernité.

26 mai, 2010 à 18:21


Laisser un commentaire