Centre de ressources numériques sur la Lorraine

La gare de Yutz remise sur les rails ?

Alors que la gare de Thionville manque d’espace, coincée entre le canal et la Moselle, et suffoque en raison de l’augmentation du nombre de travailleurs transfrontaliers, une des solutions les plus évidentes pour la décongestionner est le développement des gares de proximité. Malheureusement, au lieu de jouer la carte de la coopération, les politiques locaux se déchirent sur une telle possibilité et sur la question des transports en règle générale dans cette partie du territoire lorrain, chacun voulant tirer la couverture vers soi au détriment de l’intérêt général. 

Si la construction d’une nouvelle gare à Yutz a un temps était envisagée non loin de la zone du Tilly en pleine reconversion, l’idée a depuis sérieusement été remise en question avec l’éventualité d’une telle infrastructure à Manom (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/03/08/guerre-des-gares-en-lorraine/). Cela dit, pourquoi construire une nouvelle gare quand on en dispose déjà d’une, si ce n’est pour encore plus balancer de l’argent par les fenêtres ? Car Yutz possède déjà une gare avec deux trains quotidiens. Le maire a lui-même reconnu que lui et son équipe l’avaient … oublié ! Super. Bravo. Pourtant, cette dernière ferait parfaitement l’affaire sans avoir à réaliser de gros investissements. Par ailleurs, les terrains, côté aéroparc ou RFF, permettent facilement d’y aménager un parking gratuit. D’autant plus que l’accès à la gare est relativement simple, même s’il devra sans doute être amélioré. Des pistes cyclables desservent en outre directement la gare depuis le centre de Yutz, Kuntzig ou Basse-Ham. Tout est donc réuni pour que la gare de Yutz vienne en aide à celle de Thionville aux heures de pointe. La structure thionvilloise pourrait alors poursuivre son développement sur d’autres liaisons, pendant que celle de Yutz capterait la clientèle frontalière de la rive droite. Sur 2,5 km un tram-train pourrait alors voir le jour entre les deux villes. 

De la même manière, la gare de Fontoy, qui elle aussi existe bel et bien avec des voies et des quais, permettrait de desservir la ligne Audun-le-Roman-Thionville en faisant une halte à Longwy. Ici, la clientèle visée concerne avant tout les frontaliers et les étudiants. Un rapport écrit il y a trois ans parlait de 500 usagers par jour à Fontoy, avec un taux de captage de 13 %. Aujourd’hui, ce chiffre pourrait aisément être réévalué à 800 voyageurs, preuve qu’un besoin se fait réellement ressentir, d’autant plus que la situation de la gare de Fontoy, à proximité de l’autoroute, apparaît idéale. 

A noter en outre pour alimenter le débat que les usagers de la Fensch sont quant à eux demandeurs de lignes directes vers Thionville et que 20 % des travailleurs lorrains se rendant au Luxembourg utilisent le train. 

Tout pourrait donc aller dans le meilleur des mondes, seulement voilà certains opposent les gares de proximité de Yutz et de Fontoy à un Transport en Commun en Site Propre (TCSP). Selon ces mêmes individus, le TER seul ne suffira pas à absorber le flux de frontaliers vers le Luxembourg (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/02/13/accord-sur-les-transports/), d’où le développement d’un réseau de bus digne d’une agglomération contemporaine, qui pourrait être semblable dans sa configuration au projet Mettis à Metz (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/02/16/metz-le-grand-chantier-des-transports/), si ce n’est que ce réseau serait à la fois urbain et transfrontalier. Ok, très bien, mais alors au lieu de dire les gares de proximité ou le TCSP, il faut avoir l’ambition de réaliser ces mêmes gares ET le TCSP, comme cela la question serait définitivement réglée ! 

17 mai, 2010 à 18:51


Laisser un commentaire