Accueil Actualité Obtention d’un pôle de compétitivité sur la qualité de l’eau pour la Lorraine

Obtention d’un pôle de compétitivité sur la qualité de l’eau pour la Lorraine

3 min lues
2
0
2

La Lorraine, en coopération avec l’Alsace, a dernièrement obtenu un nouveau pôle de compétitivité après notamment ceux sur les fibres (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/02/13/le-pole-fibre-soriente-vers-le-developpement-durable/) et les matériaux (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/05/03/pole-de-competitivite-materalia-joue-la-carte-de-linnovation/). Nous vous en avions précédemment parlé ici (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/09/26/pole-mondial-de-competitivite-sur-leau-le-dossier-avance-bien/). Baptisé « Qualité des eaux continentales, santé des populations et des écosystèmes », ce nouveau pôle s’intéressera au développement de projets novateurs pour la maîtrise des polluants, la préservation des écosystèmes et la gestion des réseaux d’eau. Il ambitionne par ailleurs de soutenir et de valoriser le patrimoine aquatique des deux provinces, promues territoires de référence au plan international, pour en faire un atout économique et scientifique de première importance avec des effets attendus sur l’emploi. Il faut dire que la Lorraine présente un potentiel énorme dans ce domaine. Souvent surnommée « château d’eau de la France », cette dernière est source de nombreux rivières et fleuves et riche d’innombrables ressources aquatiques. Le thermalisme y est également omniprésent (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/04/24/a-la-source-du-thermalisme-en-lorraine/). Officiellement créée le 10 septembre dernier, à Épinal, l’association qui porte le pôle est présidée par Bertrand Commelin de Nestlé Waters France, société présente à Vittel et Contrexéville. Rappelons que le pôle lorrain et alsacien pourra s’appuyer sur plus de 350 entreprises, dont des grands groupes comme Nestlé Waters, Millipore, Saint-Gobain PAM, Suez et Veolia, 36 000 emplois, dont 17 000 sur le thème central du pôle, 2 500 chercheurs et 4 000 étudiants. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

2 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    8 mars, 2013 à 23:32

    Hydréos, le pôle de compétitivité de l’eau en Alsace-Lorraine créé en mai 2010, permet de fédérer les compétences. Il place l’eau comme une filière porteuse et innovante. Ses 75 adhérents travaillent dans différents domaines : pollution, matériaux en contact avec l’eau, écosystèmes et biodiversité, agriculture et qualité de l’eau.

    En deux ans d’existence, le dynamisme du pôle commence à se faire remarquer. A ce jour, 13 projets ont obtenu un financement. Ils représentent 25 millions d’euros d’investissements et font intervenir 27 PME, 7 grands groupes, 29 laboratoires de recherche et 11 autres entités. On trouve notamment le programme Sirena plus qui vise à limiter la formation de tartre et de dépôts dans les canalisations d’eau potable. Ce projet est mené avec les pôles Plastipolis de Grenoble et Matéralia en Lorraine. La plateforme chimie-environnement-médecine-alimentaire constitue un autre programme scientifique de recherche emblématique et unique en France. Elle permet une mutualisation d’expertises et d’équipements.

  2. Groupe BLE Lorraine

    14 septembre, 2014 à 17:15

    Estimé à 430 milliards d’euros dans le monde où des problèmes de ressources en eau se posent de plus en plus, et à 17 milliards d’euros en France, le marché de l’eau est en croissance de 4 à 5 % par an. Il constitue un important gisement d’emplois. En Lorraine et en Alsace, la filière eau regroupe près de 480 entreprises et 23 000 salariés. Hydreos, son pôle de compétitivité, emploie huit personnes et possède un budget de 840 000 euros par an qui repose essentiellement sur les cotisations des adhérents et les subventions publiques. Depuis sa création, 24 projets innovants impliquant des entreprises ont été validés et financés par des fonds publics à hauteur de 41 millions d’euros. Ces réalisations concernent des capteurs d’encrassement de conduites d’eau dans les tours de refroidissement, la gestion de la qualité de l’eau dans l’aquaculture, l’endiguement de l’eutrophisation ou encore encore la maîtrise des micropolluants dans l’eau à la sortie des stations d’épuration. Hydreos entend inciter les entreprises de la filière à exporter davantage grâce à un partenariat avec la CCI Lorraine International.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Aménagement de l’étang de Metzing

L’étang de pisciculture Anguenot, situé à Metzing, a été créé par Gérard Anguenot et mis e…