Accueil Actualité Regroupement de CRS à Metz

Regroupement de CRS à Metz

1 min lues
2
0
4

Un certain suspense planait depuis plusieurs mois sur le devenir et le déménagement de la CRS 36 perchée sur l’agréable colline de Guentrange, près de Thionville. Selon un courrier du ministre français de l’intérieur Brice Hortefeux, « du fait que le 1er régiment médical implanté à Châtel-Saint-Germain doit être transféré […], une réflexion est engagée […], sur l’opportunité d’y regrouper plusieurs unités dont la CRS de Thionville ». Il faut dire que les CRS thionvillois ont dernièrement fêté leur 65ème anniversaire, tous serrés dans le « grand » réfectoire. Et dans la mesure où le budget général est tellement serré qu’il ne saurait permettre une rénovation des bâtiments construits en … 1908, un tel déménagement est aujourd’hui plus que probable. Restera alors à reconvertir un foncier et une colline très convoités à Thionville. Cela dit, ce transfert mosellan interne ne résout pas le désordre et l’arnaque des iniques et odieuses restructurations militaires à Metz. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

2 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    18 septembre, 2010 à 17:37

    Le regroupement dans cette même commune des compagnies de CRS de Metz, Thionville et Nancy ne dépend par ailleurs plus que d’un accord financier entre les ministères français de l’intérieur et de la défense.

  2. bloggerslorrainsengages

    27 avril, 2011 à 23:08

    La caserne Serret, laissée vacante par les militaires du 1er régiment médical de Châtel-Saint-Germain, accueillerait finalement deux compagnies de CRS, celles de Thionville et de Metz, mais pas celle de Jarville, contre trois prévues initialement, plus des hommes de la compagnie autoroutière et de la direction interrégionale des CRS, ainsi qu’un internat d’excellence. Soit … 180 personnes au total plus l’internat. Super !

    Rappelons que la région messine va perdre plus de 4 000 militaires. Sur les 1 500 emplois publics « promis » par Nicolas Sarkozy, nous en sommes à 1 260. Il en reste donc 240 à trouver.

    Certains font enfin entendre que Metz pourrait accueillir le futur pôle interrégional de Météo-France avec 90 fonctionnaires.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un centre de recherche public sur l’acier à Florange ?

Lors de sa dernière opération de communication en Lorraine, le président de la république …