Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Le rapprochement entre Renault et Daimler profite à l’usine Smart

Le rapprochement entre Renault et Daimler profite à l’usine Smart

Alors que la « coopération stratégique étendue » entre Renault-Nissan et Daimler laissait présager le pire pour l’usine Smart de Hambach, elle devrait finalement au contraire conforter le site lorrain, au moins jusqu’en 2020. Les 1 000 salariés lorrains produiront ainsi à partir de 2013 la Fortwo nouvelle génération. Une véritable bouffée d’oxygène pour le bassin de Sarreguemines. 

Ce rapprochement, marqué par une participation croisée correspondant à 3,1 % du capital de chaque société, passera par la mise en commun des meilleures pratiques, le partage et le développement de moteurs diesel et essence. Il devrait par ailleurs déboucher sur une offre d’opportunités commerciales supplémentaires et une meilleure utilisation des capacités de production. 

Le partenariat porte pour l’instant sur les segments des petits véhicules, des véhicules compacts et des utilitaires légers. Trois modèles seront dans cette optique développés en commun à partir de 2013, à savoir le successeur de l’actuelle Smart Fortwo, un nouveau modèle Smart quatre places et la future Renault Twingo. Si tous seront différents les uns des autres pour ce qui est du design, ils partageront néanmoins le même concept de propulsion issu des véhicules Smart. 

La nouvelle est de taille pour la Lorraine, puisque c’est à Hambach que se trouve la seule usine au monde de fabrication de la Smart Fortwo. En 2012, elle produira en série la version électrique de la petite citadine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/11/22/lancement-de-la-production-de-la-smart-electrique-a-hambach/) et est désormais assurée d’obtenir la construction de la Smart Fortwo troisième génération. Une reconnaissance de la qualité du travail réalisé, qui conforte l’avenir du site et de la marque  

Le patron de Renault, Carlos Ghosn, a en revanche démenti de manière lapidaire la création d’une Renault Twingo deux places qui serait assemblée en Moselle. 

10 avril, 2010 à 18:46


Un commentaire pour “Le rapprochement entre Renault et Daimler profite à l’usine Smart”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Renault renonce à un modèle deux places de moins de 3 mètres de long qui aurait dû être assemblé en Lorraine en 2014 dans l’usine Smart. C’était pourtant l’un des projets phares de l’alliance entre Renault, Nissan et Daimler. Renault affirme finalement que les débouchés sont trop faibles. Par ailleurs, cette mini-voiture aurait cannibalisé la nouvelle Twizy électrique.

    En revanche, la firme au losange fabriquera à partir de 2014 une Twingo III sur une nouvelle plateforme révolutionnaire inspirée de l’architecture actuelle de la fameuse Smart. Ce véhicule sera produit à Novo Mesto, en Slovénie.

    Smart lancera, quelques mois après la Twingo III, une sœur jumelle à quatre places sur la même base et assemblée dans la même usine.


Laisser un commentaire