Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Stop aux déchets au bord de l’étang

L’implantation d’une décharge sauvage sur les bords de l’étang du Canadien en contrebas de l’A4 mobilise les pêcheurs. Il faut dire que des déchets industriels et ménagers y sont régulièrement déversés. Situé sur la commune de Maizières-lès-Metz, le terrain qui appartient à l’Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL) se transforme peu à peu en déchetterie clandestine. Au plus grand désespoir des usagers et des riverains qui n’en finissent plus de voir débarquer des camions remisant des déchets. Quelle honte ! En dépit des avertissements, le ballet des bennes se poursuit au fil des mois. Pourtant, un jour un pêcheur a réalisé des photos montrant un flagrant délit. Il s’est fait crever un pneu en guise d’intimidation. Ces méthodes dignes de la mafia prouvent bien que ce dernier a dérangé. Déterminé à aller au bout de son combat, le pêcheur déposa une nouvelle plainte, suivi par l’EPFL qui multiplie également les procédures. En vain. L’hiver passe et en bordure d’étang, le triste spectacle ne fait qu’empirer. Les monticules de déchets solides et ménagers se mélangent désormais aux taches de fuel qui attestent de la pollution des sols. Pire, l’endroit se situe en amont du point de captage d’eau potable de Metz. N’importe qui peut venir y jeter n’importe quoi dans l’impunité la plus totale. C’est vraiment scandaleux. En effet, la grande facilité d’accès et l’isolement du site semblent encourager les mises en dépôt sauvages à l’abri du regard des curieux. L’EPFL se résigne à un ménage régulier des abords, mais s’interdit à envisager un gardiennage ou de clôturer les étangs qu’il loue aux pêcheurs, dans la mesure où cela représenterait un investissement conséquent et ne garantirait en rien l’éradication de ce type de comportement. Car à chaque fois que l’EPFL procède de la sorte, cela ne fait malheureusement que déplacer le problème, puisque les déchets sont entassés au pied des barrières. L’EPFL promet néanmoins d’effectuer un programme complet de nettoyage et de débroussaillage du site pour l’été. Une fois ce programme terminé, une réflexion devrait être menée afin de définir un moyen de gérer ces débordements en amont, plutôt que de jouer les pompiers de service. En attendant, le jus complètement pourri des déchets pollue les berges de cette zone humide sans que personne n’y trouve rien à redire. 

8 avril, 2010 à 11:39


Un commentaire pour “Stop aux déchets au bord de l’étang”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Les étangs du chemin d’Amelange, situés en bordure Sud-Est de Maizières-lès-Metz et de l’autoroute A31, abritent une faune et une flore diversifiées. Les inventaires effectués sur un an font état de la présence de 104 oiseaux nicheurs sur le site. On peut également y observer des papillons, des fleurs et des champignons.


Laisser un commentaire