Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Carling : un programme de recherche dans la chimie du végétale

Carling : un programme de recherche dans la chimie du végétale

Après la possibilité de développer la chimie minérale pour sortir son industrie de la crise, (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/07/26/et-si-lavenir-passait-par-la-chimie-minerale/), la Lorraine est en train de se lancer dans la chimie du végétal. Elle s’est ainsi engagée aux côtés d’Arkema, groupe implanté sur la plateforme pétrochimique de Carling-Saint-Avold, et de deux laboratoires universitaires afin d’accompagner un programme de recherche sur les «acryliques issus du végétal». Rappelons que l’acide acrylique est un produit qui se retrouve dans de très nombreuses applications comme les peintures et les revêtements, les super absorbants, le traitement de l’eau, le papier ou encore les adhésifs. L’enjeu de ce projet est de proposer de nouveaux dérivés d’acides acryliques «verts» et de développer en Lorraine une véritable filière dans la chimie du végétal. Ce programme de recherche collaboratif vise ainsi à élaborer un procédé industriel de synthèse du glycérol, co-produit issu de la transformation du colza en bio-diesel, en acide acrylique, substance jusqu’à maintenant produite à partir du propylène qui est une ressource d’origine fossile. L’objectif à terme est de constituer en Lorraine une filière d’expertise de la chimie du végétal et plus particulièrement du glycérol, disponible en grande quantité sur notre territoire. Ce programme représentera un investissement de près de 11 millions d’euros sur 3 ans. Rappelons qu’Arkema possède à Carling une compétence unique en France en procédés acryliques. Un tel projet structurant devrait enfin permettre d’offrir à la plateforme de Carling de nouvelles perspectives, une plus-value et un savoir-faire au service de la chimie du futur. 

13 mars, 2010 à 12:50


Laisser un commentaire