Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Festival Mir Redde Platt à Sarreguemines

En Moselle, 200 à 400 000 personnes communiquent en utilisant des parlers germaniques, mais qui ne sont pas de l’allemand et qui sont regroupés sous le terme de Lothringer Platt. Cette langue fut longtemps considérée comme un simple patois allemand, voire comme de l’allemand introduit en Moselle lors de l’occupation prussienne de 1871-1918. Cela dit, son implantation en Moselle remonte au moins à l’arrivée des Franc au Vème siècle. Certains estiment de même qu’elle était déjà une langue autochtone avant la période gallo-romaine. De nos jours, les Mosellans réapprennent petit à petit à être fiers de leur langue rebaptisée francique par certains linguistes. Celle-ci se décompose en trois variantes, à savoir le Luxembourgeois, le Mosellan et le Rhénan, qui sont comprises au-delà de la frontière lorraine par les Luxembourgeois, les Belges des alentours d’Arlon, les Sarrois et les Allemands de Rhénanie-Palatinat. 

Le festival Mir Redde Platt de Sarreguemines est une manifestation qui fait honneur à cette langue. Chaque année, poètes, musiciens, artistes en provenance du Luxembourg, de la Sarre et de la Lorraine fêtent cette culture et y invitent tous les curieux et amoureux de la diversité culturelle. 

Cette année, le festival se déroulera du 18 mars au 10 avril dans la cité des faïences. 

8 mars, 2010 à 19:04


Un commentaire pour “Festival Mir Redde Platt à Sarreguemines”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    La 13ème édition du festival Mir redde platt, qui se déroulera du 17 mars au 21 avril, fait à nouveau honneur au Banat, région de Roumanie où ont émigré de nombreux Lorrains au XVIIIème siècle, apportant avec eux leur langue. En effet, il y avait eu un véritable enthousiasme autour de ce thème en 2010.

    Des conférences, expositions, concerts, pièces de théâtres, ateliers d’écriture, poésies, projections de films, spectacles humoristiques en Lothringer Platt sont ainsi programmés à Sarreguemines, mais aussi au-delà, durant plus d’un mois. Des délocalisations auront lieu dans les villages environnants et le partenariat engagé l’an passé avec Forbach s’accentue. La Maison de Robert Schuman à Scy-Chazelle (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/08/04/visite-a-scy-chazelle/) est par associée au festival. En effet, le francique est une langue qui a ses lettres de noblesse. Ministre de l’après-guerre, le futur père de l’Europe avait fait de cette langue un atout. Il avait aussi été l’un des grands artisans du retour des Lorrains du Banat chez eux.


Laisser un commentaire