Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Réaménagement du Musée du Sel à Marsal

La Porte de France abrite les collections du Musée du Sel de Marsal. Mais les espaces proches, des anciennes casernes, seront bientôt utilisés pour les expositions. Le musée départemental poursuit donc sa mue.

WWL

Le Musée du Sel est installé dans la Porte de France à Marsal (Crédits photo : Wikipédia) 

En attendant, plusieurs travaux ont d’ores et déjà été entrepris sur le site muséographique de l’ancien village fortifié situé dans la vallée de la Seille, avec notamment la rénovation d’une salle de sculpture et de la pièce consacrée au XVIIème siècle et dotée de maquettes. Il faut dire que des manifestations ont déjà été organisées dans les jardins et les bâtiments annexes de la magnifique Porte de France. Autrefois vouée à l‘accueil des soldats, l’ancienne caserne Gourieux a vu son rez-de-chaussée réaménagé en réserve. L’autre partie du bâtiment sera destinée aux expositions temporaires. La structure comprendra également une salle pédagogique et sera dotée de cinq sas dans son aménagement intérieur. Le Musée de Marsal deviendra ainsi un lieu d’expositions temporaires et pourra accueillir les objets trouvés lors des fouilles archéologiques menées dans les environs. A noter enfin, qu’outre le musée, la mare salée, site naturel unique en Lorraine et même en France, a fait également l’objet d’un réaménagement touristique.

5 mars, 2010 à 15:25


3 Commentaires pour “Réaménagement du Musée du Sel à Marsal”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Une équipe composée d’une vingtaine d’étudiants fouille actuellement le sol du lieu-dit La-Digue-de-Marsal, un site au bord du lit de la Seille, dont on extrayait autrefois le sel. Un or blanc qui avait à l’époque une valeur bien plus élevée qu’aujourd’hui et qui était exploitée à une cadence quasi industrielle, faisant du Saulnois un secteur prospère. On estime à 3,5 millions de mètres cube le volume de sel extrait en plusieurs siècles. A titre de comparaison, pour la pyramide de Kheops, ce sont 2,5 millions de mètres cube qui ont été nécessaires. Les archéologues fouillent les premiers niveaux d’un atelier du VIème siècle avant Jésus-Christ, afin de mieux connaître les dispositifs d’extraction du sel.

    La nouvelle campagne de fouilles est ouverte au public jusqu’à la fin du mois d’août. Elle offre un panorama sur 27 siècles d’Histoire et se veut le prolongement logique de la visite du Musée du sel voisin.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Six siècle avant Jésus-Christ et bien avant que les Romains n’envahissent la Gaule, entre 5 000 et 10 000 personnes travaillaient à la production et la transformation du sel à Marsal. Site majeur de l’antiquité en Europe, cette véritable industrie exportait ce produit extrêmement précieux sur tout le continent. Les tonnes de déchets, briques, godets, etc. déversés dans la Seille, ont notamment conduit à la création des marais de la vallée.

  3. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Un atelier de production de sel datant du VIème siècle avant Jésus Christ a été mis au jour il y a deux ans à Marsal. Cette découverte d’un atelier complet est unique en Europe. Le lieu est situé à deux mètres de profondeur. Une équipe, composée d’une vingtaine de personnes venant de France, d’Allemagne, de Suisse, d’Algérie ou encore de Côte d’Ivoire, réalise les fouilles archéologiques. Rappelons que Marsal est le plus important centre de production protohistorique en Europe.


Laisser un commentaire