Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.
  • Accueil
  • > Economie
  • > Conséquences de la mise en service du TGV Est : le compte n’y est toujours pas !

Conséquences de la mise en service du TGV Est : le compte n’y est toujours pas !

Le compte n’y est toujours pas. Pour la Lorraine, l’Etat français doit encore 9,57 millions d’euros au sujet des compensations liées à la refonte des transports régionaux et interrégionaux occasionnée par la mise en service de TGV Est-Européen (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/04/une-nouvelle-guerre-entre-la-lorraine-et-la-france/). Il a ainsi fallu pallier la disparition de certaines dessertes. Si la Lorraine a déjà perçu 35,98 millions d’euros entre 2007 et 2009 pour les dessertes régionales mises en place en substitution des grandes lignes, il manquerait encore 6 millions d’euros pour compenser les déficits d’exploitation et les 3,57 millions engagés sur 2008 et 2009 pour renouveler le matériel roulant nécessaire à l’exploitation des nouveaux services régionaux de substitution. Il est grand temps que Paris mette la main à la poche pour régler ses comptes avec la Lorraine ! 

5 février, 2010 à 16:09


Un commentaire pour “Conséquences de la mise en service du TGV Est : le compte n’y est toujours pas !”


  1. Gregory écrit:

    Les rames qui ont servis au remplacement des trains grandes lignes supprimés n’ont pas été des rames nouvelles, mais soit des corails « déclassés au niveau de TER », soit des rames régionales classiques et rénovés circulant ailleurs en Lorraine. Il est donc faux de dire que cela a coûté à la collectivité, sauf à vouloir faire payer par l’Etat français la modernisation des trains lorrains.

    Quant aux coûts de circulation des trains, il faudrait soustraire ce qui est du simple développement du service régional, choisie et donc financé en connaissance de cause par le Conseil Régional, de ce qui est réellement de la substitution des trains grandes lignes supprimées. Le compte ne serait pas le même!

    On peut tout faire dire aux chiffres en les tournant de la manière qui nous arrangent… Attention donc à ne pas tomber dans le piège!


Laisser un commentaire