Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Redémarrage du P3 à Florange-Hayange

La direction d’ArcelorMittal a dernièrement confirmé le redémarrage du P3, second haut fourneau du site de Florange-Hayange, à l’arrêt depuis le mois de novembre 2008 pour des raisons conjoncturelles. L’opération est planifiée pour la mi-février, le 16 vraisemblablement, mais pourrait, selon les syndicats, n’intervenir que début mars. Compte tenu de la situation du marché des brames en Europe, l’usine lorraine fonctionnera avec les deux hauts fourneaux P3 et P6 de Patural pendant une durée qui n’a pas été précisée. Ce redémarrage répond à une nette reprise de l’activité. La marche à deux hauts fourneaux, comme le site n’en avait plus connu depuis l’automne 2008, devrait progressivement pousser l’usine à produire bien au-delà de 180 000 tonnes de brames par mois, lui permettant ainsi de se rapprocher de sa capacité maximale au printemps, si la demande en acier, dans l’automobile en particulier, perdure. Les syndicats nuancent cependant un peu cette bonne nouvelle, du fait d’une inquiétude grandissante. En effet, après les départs massifs en 2009, il manquerait selon eux 30 % du personnel pour faire tourner les installations correctement et en toute sécurité. Attention, car les Lorrains ne veulent pas revivre un nouveau drame comme celui de la plateforme chimique de Carling-Saint-Avold, survenu l’été dernier sur un des vapocraqueurs (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/12/13/premieres-conclusions-sur-laccident-de-carling/). La direction aurait en tout cas déjà annoncé qu’elle ferait appel à des intérimaires, dans la mesure où elle n’aurait pas obtenu le feu vert du groupe pour embaucher. A noter enfin que la question du traitement des gaz des hauts fourneaux depuis l’arrêt de la centrale de Richemont (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/04/27/un-autre-embleme-seteint/) reste toujours en suspend. 

(Source : presse régionale) 

26 janvier, 2010 à 20:04


2 Commentaires pour “Redémarrage du P3 à Florange-Hayange”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    ArcelorMittal va arrêter l’un de ses deux hauts fourneaux lorrains, à savoir le P3 de Patural à Hayange le 1er juillet prochain, en raison d’un retournement de la conjoncture marqué par une importante baisse des commandes.

    ArcelorMittal va profiter de l’arrêt du P3 pour établir un diagnostic de l’outil. En effet, le P3, comme le P6, a beaucoup souffert d’arrêts successifs pendant la crise en subissant des dégradations à la suite de chocs thermiques. Or, les hauts fourneaux ne sont pas des machines que l’on arrête comme cela. Mais, s’il devait y avoir une rénovation de l’équipement, elle ne serait que partielle.

    A noter enfin qu’ArcelorMittal espère pouvoir redémarrer ce haut-fourneau d’ici la fin de l’année 2011, au cas où la conjoncture, devenue très cyclique, l’imposerait.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    ArcelorMittal a décidé d’arrêter le haut-fourneau P3 de Patural à Hayange pour tout le second semestre 2011. Ce dernier était déjà à l’arrêt depuis début juillet. Le groupe ne maintiendrait ainsi que huit 8 fourneaux en marche sur les 24 de la division Nord Europe. Une décision liée à une situation industrielle très peu favorable au second semestre en termes de commandes. Le P3 ne devrait pas redémarrer avant début 2012, si tant est qu’on puisse le redémarrer. D’autant plus qu’aucun investissement important n’est programmé.

    La mise en suspens du P3 doit permettre une remise en état partielle de ce haut fourneau plutôt mal en point. Mais ArcelorMittal semble visiblement dans l’expectative pour ce qui concerne des investissements de mise à niveau de ses installations à Florange-Hayange. Le groupe semble attendre le feu vert européen pour le Projet ULCOS (voir : http://blefondation.e-monsite.com/rubrique,projet-ulcos,709272.html), avant de s’engager.

    La décision de Bruxelles est attendue début 2012. Et c’est normalement l’autre haut-fourneau, le P6, qui sera mis en mode ULCOS d’ici 2015 en cas d’avis favorable de la Commission européenne.


Laisser un commentaire