Accueil Actualité Mystère à Azannes

Mystère à Azannes

3 min lues
0
0
1

Gaston Blondin, mécanicien aux Vieux métiers d’Azannes (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/05/15/et-les-vieux-metiers-reprennent-vie/), a dernièrement vécu une aventure extraordinaire qu’il est encore bien loin de comprendre… 

Tous les dimanches de mai, Gaston fait découvrir aux visiteurs du Domaine des Roses les vieux métiers d’antan en Lorraine. Fin septembre, il est retourné, accompagné d’un collègue sur le site meusien, pour préparer de vieux moteurs à passer l’hiver à l’abri du gel, de la neige et de la pluie. Après avoir terminé leurs travaux, les deux hommes décident d’aller visiter la ferme, dernière nouveauté des animations proposées par le site en mai. Ils arrivent devant le corps du logis, font encore quelques pas. Devant la grande porte de la grange Gaston s’arrête et frappe. Toc toc. Et à la surprise des deux compères, une réponse « toc toc » se fait entendre à l’intérieur. Stupeur. Pensant s’adresser à quelqu’un, Gaston dit « Bonjour ». Mais il ne reçoit aucune réponse. Comme il y a un large jour sous la porte, Gaston se penche pour regarder à l’intérieur de la ferme, mais à sa grande surprise, il n’aperçoit ni jambes, ni pieds. Il retoque à la porte et la réponse est identique. Gaston et son ami ont alors la sensation d’être enveloppés par une présence invisible. « Gaston, on s’en va », lance ce dernier. Mais quelques instants après, pleins de courage, les deux hommes entreprennent de faire le tour du bâtiment pour y pénétrer à l’intérieur. Ils ne découvrent au final que des coins d’ombre, des fagots et de la paille, mais absolument personne.

azannes.jpg

Les mois continuent de passer et ce mystère hante toujours l’imagination des deux compères des Vieux métiers d’Azannes, si bien qu’ils en viennent à imaginer la présence d’un esprit ou d’un fantôme de la ferme, ou plus rationnellement d’un écho farceur… 

(Source : presse régionale) 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le canal des Vosges en souffrance

Chaque année, une centaine de péniches de gabarit Freycinet, c’est-à-dire de 38,5 mètres d…