Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Non à la dénaturation du site du château d’Haroué !

Le paisible village d’Haroué (54) se retrouve au centre d’une vaste polémique depuis qu’un projet de construction de 21 logements vise à détruire la ferme du XVIIIème siècle qui jouxte le célèbre palais des Princes de Craon. Le tout dans la rue principale, belle artère, large comme une avenue qu’empruntaient autrefois les nobles venant de Lunéville. http://memorix.sdv.fr/5/www.republicain-lorrain.fr/infos/france-et-monde_articles/255502959/Position1/SDV_RL/default/empty.gif/554832734e306e4a52724141436f7337?Le projet de lotissement porté par le maire, actuel propriétaire des bâtiments de la ferme du XVIIIe siècle, a reçu l’autorisation des autorités. Il prévoit de raser le bâti actuel délabré pour construire des logements neufs, avec pavillons en épi à l’arrière et des garages. Le neuf empièterait même sur l’ancien potager. Mais le projet est heureusement stoppé depuis l’été. L’affaire, après avoir traversé la Lorraine, est même montée jusqu’à Paris. Les BLE se prononcent bien entendu contre cette opération de lotir bas de gamme juste à côté du château. Le site d’Haroué appartient à la Lorraine et aux Lorrains. Défigurer ses abords revient à s’en prendre au château lui-même, pourtant classé monument historique. Une pétition allant dans ce sens a en outre recueilli plus de 2 500 signatures. Un compromis intelligent serait peut-être de conserver les façades du corps de ferme et d’en réaménager l’intérieur. Cela est certes un peu plus cher, mais des financements peuvent être trouvés.

harou3.jpg

10 janvier, 2010 à 12:29


Laisser un commentaire