Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Précisions sur les remontées de gaz à Cocheren

Nous souhaitons apporter quelques précisions suite à notre précédent article sur ce problème (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/12/27/quand-mines-et-gaz-ne-font-pas-bon-menage/). 

Les remontées de gaz sont connues depuis 20 ans à Cocheren. Le gaz est présent dans les caves d’une quinzaine d’habitations dans le quartier de Belle-Roche. Mais ce phénomène ancien s’est amplifié ces dernières semaines en raison de la baisse de la pression atmosphérique. Globalement, ces remontées ne représenteraient pas de risques majeurs pour la population, même si quelques interrogations subsistent. Il ne s’agit en tout cas pas de gaz issus des vides miniers. Le gaz en question profite des crevasses et autres fissures du sous-sol d’origine minière pour remonter à la surface. Les autorités disposent d’un descriptif des travaux à réaliser maison par maison, dans la mesure où chaque cas est spécifique. 

Cela dit, un autre phénomène est survenu dans la localité. Il s’agit de mesures de radon, un gaz radioactif d’origine naturelle, inodore, incolore et inerte, reconnu comme le second facteur de risque de développement du cancer des poumons. Et ces mesures s’avèrent alarmantes à Cocheren. Alors que l’Union Européenne recommande d’éviter une teneur élevée en radon supérieure à 200 Becquerels par mètre cube dans les habitations neuves et à 400 Becquerels dans les habitations anciennes, les relevés récemment effectués atteignent ici les … 4 000 Bq/m3 ! Certains affirment qu’il s’agirait cela dit de « phénomènes ponctuels ». 

5 janvier, 2010 à 19:35


Laisser un commentaire