Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Les ambitions du médipôle de Nancy

Niché sur les hauteurs de Nancy, le médipôle concentre les activités de cinq établissements, à savoir la polyclinique du même nom, les cliniques Ambroise Paré, Saint-Don et Saint-Jean, ainsi qu’un site de rééducation fonctionnelle basé à Xertigny dans les Vosges. L’objectif à court terme  de ce pôle est de regrouper et de rendre plus lisibles les différents secteurs dans lesquels il est en pointe, comme par exemple, l’activité cardiovasculaire, la cancérologie, la dialyse, les urgences et la réanimation. Il faut savoir que la plateforme de Gentilly est l’un des premiers pôles de santé en France. Toutes les spécialités médicales y sont ainsi réalisées. Afin de valoriser les activités du site, le groupe Vitalia, gestionnaire des installations, a décidé d’y injecter très rapidement 15 millions d’euros pour construire un centre de rééducation fonctionnelle. Cette nouvelle structure, qui comprendra 140 lits, dont 100 lits d’hospitalisation et 40 places en ambulatoires, permettra de regrouper une activité qui est aujourd’hui éclatée en trois endroits. Le terrain étant déjà acheté, il ne manque plus que l’autorisation des autorités sanitaires, qui devrait tomber dans les deux mois à venir. Il se pourrait même qu’un bâtiment de consultations médicales pluridisciplinaires voit le jour à côté du centre de rééducation fonctionnelle. Le médipôle a également l’ambition d’ouvrir un institut du cœur et des vaisseaux d’ici 5 ans. Ce dernier viendrait ainsi conforter les deux autres services de cardiologie vasculaire qui existent déjà à Nancy. L’un se trouve au CHU avec son nouveau bâtiment de cardiologie et le second à la clinique Pasteur. A noter enfin que la chimiothérapie sera regroupée sur un autre secteur, dans le but d’être plus efficiente et plus visible.   

1 janvier, 2010 à 12:39


Laisser un commentaire