Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Hayange-Florange oublié de Bruxelles

Bruxelles soutiendra pour un milliard d’euros six projets de captage-stockage de CO2. Mais le dossier de Hayange-Florange, seul projet de l’industrie sidérurgique dans ce domaine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/12/10/pour-le-captage-du-co2-a-florange/) n’a pas été retenu dans le cadre du plan de relance de l’Union européenne, contrairement à six sites pionniers qui concernent essentiellement des centrales thermiques à charbon, dont ils stockeront les émissions polluantes. A noter que sept autres projets européens, « moins aboutis » selon la commission, ont été écartés, dont justement celui de la sidérurgie. Mais cet échec ne compromet pas pour autant le projet initié dans le cadre d’Ulcos par l’industrie sidérurgique, dans la mesure où l’Union Européenne envisage d’abriter au total 12 sites de ce type d’ici 2015. A noter toutefois, selon la même commission, que la conférence sur le climat de Copenhague pourrait catalyser le développement de sites de captage-stockage de carbone. Elle a soudain bon dos cette conférence. Il reste surtout, afin de donner un coup d’accélérateur à ces projets, à combler, notamment en France, le vide juridique qui entoure encore cette activité nouvelle de stockage dans les couches aquifères salines à plus de 1 500 mètres sous terre. 

29 décembre, 2009 à 12:05


Laisser un commentaire