Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Visite du ministre français de la culture en Lorraine

La Lorraine serait-elle devenue la destination à la mode pour les gens de Paris ? Tout porte à le croire, car depuis les deux visites de Nicolas Sarkosy en octobre, nombre de ministres français sont comme par enchantement venus nous rendre visite. Le dernier en date est le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, qui s’est arrêté à Nancy, afin de poser la première pierre de l’ambitieux projet Artem (contradiction d’Art Technologie Management), et à Metz pour visiter le chantier du Centre Pompidou. 

Artem, qui doit regrouper l’école des Mines, l’école des Beaux-Arts et l’Institut de Commerce de Nancy, représente le plus grand chantier universitaire en France, avec notamment un budget de 200 millions d’euros (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/04/29/rives-de-meurthe-metamorphose-des-anciens-abattoirs/#more-539). Si le projet a été initié en 1999, le nouveau campus devrait s’ouvrir de manière progressive entre 2012 et 2014, sur plus de 70 000 mètres carrés. Ce modèle universitaire d’un nouveau genre, qui fera partie des 12 campus d’excellence en France, est un projet pédagogiquement innovant et intellectuellement très stimulant. Il s’agira en effet de brasser des compétences et des apprentissages dans un univers où les diversités et les idées fusionnent, en regroupant les 4 000 étudiants et 700 enseignants des trois grandes écoles citées plus haut. Frédéric Mitterrand a d’ores et déjà appelé à une coopération d’Artem avec les autres écoles supérieurs d’art de Lorraine, comme celles de Metz et d’Epinal, tout en agréant au nouveau projet du maire de la cité ducale qui veut créer une « Villa Artem ». Ce « cube » serait le lieu de résidence et d’exposition pour des artistes internationaux, aidés ou non par des étudiants. Il prendrait place sur les espaces encore disponibles une fois tous les bâtiments construits et serait un atout pour la création d’œuvres monumentales. Si le ministre français a donné son accord de principe, il reste encore à définir les contours financiers de cette Villa

Frédéric Mitterrand est également passé par la Moselle, où il a pu visiter la maison de Robert Schuman à Scy-Chazelle et le chantier du fameux Centre Pompidou-Metz. Le ministre français de la culture s’est ainsi extasié devant cette ville « d’une incroyable beauté ». Cette dernière ne semble ainsi ne plus être l’éternelle oubliée. Frédéric Mitterrand a également rappelé que « l’idée d’installer un autre Centre Pompidou à l’architecture d’un génie contemporain, à Metz, ville de dialogue, de concertation, de patrimoine, d’histoire et d’avenir », était un choix « particulièrement judicieux ». Le maire de Metz a en outre profité de cette visite pour aborder la question de l’établissement public de coopération culturelle « Metz en Scènes », qu’il a l’ambition de faire reconnaître en France, en raison de sa programmation de « très haut niveau ».   
 

Enfin, Frédéric Mitterrand ne s’est malheureusement pas rendu sur le site archéologique exceptionnel de Dombasle-Rosières, entre Nancy et Lunéville. Sur une zone industrielle en voie d’aménagement, de l’archéologie préventive a été menée et des centaines de tombes gallo-romaines ont été découvertes. Mais afin d’effectuer des recherches supplémentaires, l’aménageur, à savoir le conseil général de la Meurthe-et-Moselle, a besoin d’une rallonge financière de Paris (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/08/01/paris-refuse-de-financer-lune-des-plus-grandes-decouvertes-archeologiques/). Chose étrange, le ministre français a expliqué n’être pas au courant du dossier, mais porter une grande attention à tout ce qui touche aux fouilles préventives. En attendant, le président du syndicat mixte chargé de la réalisation de la zone lui a réécrit pour lui réitérer son invitation à venir découvrir un site potentiellement très riche. 

(Source : presse régionale) 

26 novembre, 2009 à 18:15


Laisser un commentaire