Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Metz accueillera bien le 3ème Régiment de Hussards

Le ministre français de la défense a dernièrement et officiellement confirmé que le 3ème Régiment de Hussards, actuellement basé à Immendingen dans le Sud-Ouest de l’Allemagne et qui fait partie de la Brigade franco-allemande, ne sera pas dissout d’ici à 2012, comme prévu initialement, mais bien transféré à Metz. Une bonne nouvelle. C’est toujours cela de pris. Les militaires prendront place dans la caserne du Pontiffroy, où stationne le 2ème Génie qui sera dissous l’année prochaine. Régiment de cavalerie blindée équipé de véhicules blindés légers, de VAB (Véhicules de l’Avant Blindés) et du dernier modèle d’AMX10RC, le 3ème Hussards est composé de 850 hommes. Il est en outre quotidiennement projeté sur les différents lieux d’opérations. D’ailleurs, deux compagnies sont continuellement déployées à l’extérieur. Ce type d’unité arrive souvent en premier sur le site afin de préparer l’engagement de blindés plus importants. A noter que cette décision ne change en rien la libération, comme prévue, des terrains militaires que l’UEM (Usine d’Electricité de Metz) souhaite acquérir pour sa centrale biomasse. L’arrivée de ce régiment conforte donc la garnison messine. La première ville de Lorraine restera une véritable base de défense. Cela dit, les 850 hommes du 3ème  Hussards n’effaceront pas la perte des 6 000 militaires de la BA 128, du 2ème Génie, du 1er Régiment médical et des autres unités amenées à quitter Metz. Mais le symbole est là, car comme le rappelle la devise du 3ème Hussards, « il en vaut plus d’un ».  

21 novembre, 2009 à 11:47


Laisser un commentaire