Accueil Culture et patrimoine Le cimetière de Marville à l’UNESCO ?

Le cimetière de Marville à l’UNESCO ?

7 min lues
2
0
3

Dans un récent classement des plus belles nécropoles de France publié par Téléloisirs, le cimetière de Marville, dans le Nord de la Meuse, en Lorraine, arrive en seconde position, juste derrière son homologue parisien du Père Lachaise. Le site meusien est tellement beau que les habitants veulent le promouvoir au patrimoine mondial de l’Humanité.   

Posé sur un promontoire entre la vallée de l’Othain, les ruisseaux du Chut du Moulin et du Crédon, le village de Marville et son cimetière Saint-Hilaire possèdent en tout point une valeur historique, artistique et symbolique, faisant référence à un riche héritage architectural. Même si le site meusien est connu depuis la plus haute antiquité, son histoire se précise au XIIème siècle lorsque Thiébaut 1er de Bar affranchit la communauté des gens de Marville. Ces deniers purent alors s’administrer eux-mêmes suite aux Assises ou « Grands jours de Marville ». Cette décision fut une véritable aubaine pour le développement de la ville à la frontière de plusieurs États. Grâce à ce statut privilégié, sans doute unique à l’époque, la cité bénéficia entre le XIIIème et le XVIème siècle d’une totale neutralité militaire et pu protéger ses nobles et ses riches marchands, qui firent construire par des architectes de renoms leurs hôtels particuliers superbement décorés. Ils édifièrent également des églises, construisirent des chapelles remarquables, passèrent commandes à des artistes de talent, dont les œuvres restèrent gravées dans la pierre.

marville1.jpg marville2.jpg

Le cimetière Renaissance Saint-Hilaire de Marville pourrait être classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO (Crédits photo : Meuse tourisme)

Une simple visite du village permet aujourd’hui encore d’admirer ce patrimoine unique, comme l’élégante loggia de la maison du chevalier Michel, les façades de la Grand-place et leurs portails richement ciselés, l’église Saint-Nicolas, sans parler des caves, des jardins… Marville est en outre célèbre pour son église et sa nécropole, le cimetière Saint-Hilaire, tous deux classés Monuments Historiques. En raison de sa double prévôté, Marville accueillit une classe d’officiers ducaux représentant d’abord des prévôtés luxembourgeoise et barroise, puis luxembourgeoise et lorraine. Mais la période la plus faste en matière de création de monuments correspond à la période hispano-lorraine, c’est-à-dire de la fin du XVème au milieu du XVIIème siècle. Sculpteurs ou simples tailleurs de pierre érigèrent à cette époque des stèles funéraires pour les défunts des grandes familles marvilloises. Des milliers de pierres tombales, véritables œuvres d’art aussi originales les unes que les autres furent ainsi élevées. Les monuments évoquent des thèmes divers et variés, tels que la religion, la famille, le donateur ou encore la nature et la mort. Au cours de votre visite, vous remarquerez l’édicule qui abrite un groupe de la Vierge de Pitié et la statue assise du Christ du Jugement dernier. Édifié en 1484, ce monument est un des nombreux incontournables du cimetière de Marville. Il illustre la mort et la résurrection. Le Christ aux liens, ainsi que la stèle aux Douze apôtres, dont un emplacement vide symbolise celui du traître Judas, constituent autant de curiosités à ne pas manquer. Le cimetière Saint-Hilaire de Marville est enfin mondialement connu pour son ossuaire où sont conservés plus de 40 000 crânes et os longs avec cette inscription qui ne laisse personne indifférent : «Nous avons été comme vous. Vous serez comme nous. Priez pour nous.» Une réflexion universelle. Amen. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Culture et patrimoine

2 Commentaires

  1. blogerslorrainsengages

    30 novembre, 2009 à 19:31

    un reportage sur le beau village de Marville: http://videos.tf1.fr/jt-13h/pour-l-amour-de-marville-4749569.html

  2. bloggerslorrainsengages

    14 mai, 2013 à 12:08

    Après un long sommeil, le patrimoine marvillois retrouve de sa superbe. Depuis une décennie, les façades Renaissance profitent de ce bel élan grâce aux habitants. Les vieilles pierres de la cité sont progressivement restaurées, à l’image de la maison refuge de l’Abbaye d’Orval.

    Marville possède un grand nombre de caves, de magnifiques endroits qui servaient autrefois d’entrepôts à de riches négociants qui occupaient les hôtels particuliers. Leur emplacement permet de situer au-dessus le logement d’origine des habitants. Ce patrimoine est régulièrement valorisé à travers diverses manifestations de dégustation. Les caves sont alors ouvertes aux vignerons.

    Situé aux confins de la Gaume, le bourg a connu près de quatre siècles de prospérité, du XIIIème au XVIIème siècle. A tel point, qu’au XVIème siècle, Marville était la seconde ville la plus peuplée du Luxembourg. La cité comptait plus de 2 000 habitants, contre 560 aujourd’hui.

    De nos jours, l’Othain, affluent de la Chiers, coule toujours en contrebas des terrasses. Mais au fil des ans, de nouveaux bras ont débarqué de Belgique, du Luxembourg ou encore des Pays-Bas pour acheter et restaurer les belles demeures.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La Moselle des jardins devient une destination à part entière

Les premières conclusions de l’état des activités touristiques pour 2008 en Moselle sont t…