Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Travaux du second tronçon de la LGV Est : le centre névralgique installé à Réding

Travaux du second tronçon de la LGV Est : le centre névralgique installé à Réding

La construction de la seconde section de ligne à grande vitesse (LGV) Est Européenne entre Baudrecourt et Vendenheim débutera en 2010 et s’étalera jusqu’en 2015. Le centre névralgique de cet immense chantier de plus de 100 kilomètres sera implanté à Réding, en Moselle. C’est dans cette base de vie, qui pourra abriter plus de 300 ouvriers ainsi que 3 sites de stockage et de logistique sur près de 30 hectares, que seront entreposés les milliers de tonnes de matériaux dès 2012. Il faut dire que cette commune proche de Sarrebourg possède une riche histoire ferroviaire. Elle présente en effet la particularité d’être le point de convergence de plusieurs lignes de chemin de fer existantes, d’être proche des réseaux routiers et du tracé de la future LGV. Toutes ces raisons expliquent donc le choix de ce site, par lequel transiteront 500 000 tonnes de ballast et à partir duquel seront posées les voies. Les travaux de génie civil débuteront d’abord en direction de l’Ouest et de Baudrecourt. Le tunnel qui passera par les Vosges mosellanes sera creusé parallèlement. Viendra enfin la partie Est vers Vendenheim. 

8 novembre, 2009 à 15:20


2 Commentaires pour “Travaux du second tronçon de la LGV Est : le centre névralgique installé à Réding”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le tracé du second tronçon de la LGV-Est Européenne traverse les 3 000 hectares de la chasse de Belles-Forêts, en Moselle. Pour l’instant, les travaux de déboisement et de terrassement permettent toujours au gibier de passer librement d’un côté à l’autre. Mais bientôt, le sillon ferroviaire sera délimité par un grillage qui isolera le gibier entre le canal et la voie. Sur 6 km, les ingénieurs ont prévu deux passerelles de 60 mètres de large, les plus larges d’Europe. La question est de savoir si elles seront efficaces.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le tracé de la seconde tranche de Ligne à Grande Vitesse (LGV) traverse vingt cours d’eau, transperce un morceau du Parc Régional Naturel de Lorraine et des espaces forestiers entre Bourgaltroff et Sarraltroff. Impossible de trouer le paysage sans prendre des mesures environnementales compensatoires adaptées.

    Ainsi deux passages « toute faune » de 40 mètres et 45 mètres de long seront aménagés sur le lot 41 du chantier LGV. Le premier est presque terminé à Belles-Forêts, à la frontière entre le Pays de Sarrebourg et le Saulnois. Ici, la LGV passera sous ce tunnel préfabriqué en béton armé de 40 mètres de long, 14 mètres de large et 9,60 mètres de hauteur. Toute la faune de cette zone boisée pourra circuler au-dessus. Ce passage est l’un des plus grands de France et d’Europe. La revégétalisation du site et l’installation de hautes rambardes devraient peaufiner l’ensemble qui représente un investissement de 3 millions d’euros.


Laisser un commentaire