Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Gastronomie lorraine : entre tradition et innovation

L’arrivée du GaultMillau version 2010 a permis de mettre en avant une Lorraine « qui bouge » et qui est décomplexée, avec de nouvelles tables et de jeunes chefs qui s’émancipent. Une destination gastronomique est en train de se révéler au grand jour, ou plutôt de renaître. Car la Lorraine possède un superbe terroir, très riche. Cela ne l’empêche pas pour autant d’innover, sans négliger les traditions ancestrales.  Les responsables du fameux GaultMillau en sont donc convaincus, notre belle province est en train  « de prendre confiance ». La présentation en grande pompe du guide 2010 au Fouquet’s à Paris a d’ailleurs permis de mesurer la notoriété grandissante des toques lorraines. Elles sont aussi courues, sinon davantage, que celles de nos voisins alsaciens en quête, elles, de renouvellement. Michel Roth, promu à quatre toques au guide pour l’Espadon, au Ritz, véritable ambassadeur des chefs lorrains à Paris, l’affirme : « La Lorraine dispose de jeunes très créatifs. Surtout, on se montre moins timide, moins discret ». Et c’est tant mieux ! Sa réussite ? Un marriage entre tradition et innovation, comme nous l’avons vu. Enfin, chez nous, en Lorraine, on a Jean-Georges Klein et son restaurant renommé L’Arnsbourg à Baerenthal, qui respecte son histoire et qui met en valeur les produits de notre terroir. Sa cuisine a rencontré son public, si bien que maintenant les visiteurs l’identifient à la gastronomie lorraine. 

 potelorraine.jpg

5 novembre, 2009 à 18:36


Un commentaire pour “Gastronomie lorraine : entre tradition et innovation”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Les 42 chefs de la Moselle Gourmande contribuent à l’attractivité et à la fréquentation touristique du département. Ce maillage extraordinaire de chefs et cet itinéraire gourmand apportent une très belle plus-value à la Moselle. Pour faire partie de ce programme, les chefs adhèrent à une charte de qualité. Celle-ci impose, entre autres, de valoriser l’utilisation de produits locaux, de proposer au moins trois vins de Moselle sur la carte, d’avoir un accueil et service en allemand et de présenter une documentation touristique sur les alentours.

    Après la parution du Carnet de route Moselle Gourmande, qui regroupe les chefs et leurs établissements, une Route des Vins de Moselle devrait prochainement être créée.


Laisser un commentaire