Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Les bases du Skylander sont posées

Sky Aircraft, la société créée par Geci International pour produire sur la base aérienne de Chambley d’ici 2012 son Skylander, petit bimoteur à hélices rustique lorrain capable de transporter jusqu’à 28 passagers ou 3,5 tonnes de fret en version cargo, a dernièrement fêté son premier anniversaire. Cette occasion fut aussi pour le groupe de présenter de nouvelles configurations de l’appareil. Sky Aircraft propose désormais de nombreuses déclinaisons de son avion, à savoir fret, combinaison fret/passagers, sanitaire, surveillance maritime, militaire, VIP ou encore transports de denrées périssables. Le contact avec des clients potentiels a ainsi poussé la société à élargir son offre. Le promoteur de cette aventure aéronautique en Lorraine s’est en outre entouré de « pointures de niveau mondial », selon les mots de son PDG. Ce dernier a en effet réussi à faire venir d’anciens cadres de chez Dassault, d’Airbus et de Grob Aerospace en Bavière. L’équipe commerciale s’est également étoffée, avec le renfort de cadres lorrains. Même s’il n’annonce pas de nouvelles commandes depuis le Salon du Bourget avec 4 Skylander pour le gouvernement malaisien, le PDG confirme les options et « l’intérêt grandissant » que suscite le bimoteur lorrain, dans la mesure où on ne trouve pas plus polyvalent que cet appareil sur un marché où la plupart des avions ont plus de 20 ans. Dès lors, le potentiel de renouvellement des différentes flottes est énorme. Sky Aircraft maintient plus que jamais ses objectifs, avec le lancement et les premiers essais sur les deux prototypes en 2011, la certification et les premières livraisons à partir du second semestre 2012. La société compte vendre une centaine d’unités par an et sortir 9 Skylander par mois de ses lignes d’assemblage de Chambley. Cette industrie aéronautique devrait en outre faire profiter la sous-traitance du Grand Est à hauteur de 30 à 50 %. En attendant la pose de la première pierre de l’usine d’ici la fin de l’année, l’équipe d’ingénierie emploie 130 salariés de 10 nationalités différentes. A terme, 300 personnes travailleront sur un site qui mobilisera 1 000 emplois chez les sous-traitants. Mais le constructeur veut maintenant ancrer définitivement le Skylander en Lorraine, c’est-à-dire y faire « bouillonner l’esprit avion ». L’appareil ne se fera ainsi pas sans les Lorrains. Enfin, même si l’aéronautique est un monde de passionnés un peu fermé, Sky Aircraft compte nouer des partenariats avec des écoles d’ingénieurs et l’Université Lorraine pour compléter son effectif.

 skylander.jpg

(Source : presse régionale) 

3 novembre, 2009 à 19:41


Un commentaire pour “Les bases du Skylander sont posées”


  1. Esope écrit:

    Bonjour, quelques précisions si vous le permettez, par rapport à votre information sur le développement du Skylander à Chambley. Si la pose de la première pierre de l’usine d’assemblage n’interviendra vraisemblablement que cet été, et non en fin d’année, ce décalage est dù aux contraintes règlementaires et notament à l’attente du résultat des fouilles archéologiques préventives qui ont été menées sur le site d’implantation.Par contre, les premiers « copeaux » des premières pièces doivent être produits à partir d’avril chez les premiers sous-traitants sélectionnés.De même, les travaux d’aménagement des installations dans le hangar Jean-Louis Etienne doivent être lancés rapidement puisque c’est dans ce hangar que seront assemblés les 2 prototypes ainsi que les cellules ddestinées aux essais statiques et de fatigue. Le modèle qui figure dans votre présentation est l’ancienne silouette du SK100.Elle a été remaniée pour tenir compte des demande de plusieurs cleints et vous en trouverez un exemple sur le site de Geci International à l’adresse ci-dessous:http://www.geci.net/fr/introducing_skylander.html A noter également, que Serge Bitboul clarifie son organisation en transférant, sous réserves des AGE du 16 février prochain, l’ensembles de ces « actifs » aériens dans sa filiale Alrai qui sera rebatiqée Sky Aircraft Une dernière précision: le SK105 est prévu pour emporter 19 passagers maxi dans sa configuration civile.


Laisser un commentaire