Accueil Economie Liaison TGV Est – LGV Rhin-Rhône : les études sont lancées

Liaison TGV Est – LGV Rhin-Rhône : les études sont lancées

2 min lues
1
0
25

Les études opérationnelles en vue de relier le TGV Est à la LGV Rhin-Rhône ont dernièrement été officiellement lancées. Si elles se concrétisent, Nancy sera mis à 2h38 de Lyon à l’horizon 2020-2022, contre plus de 4h00 aujourd’hui, ce qui constitueraient bien évidemment une excellente nouvelle pour le développement de notre province, en facilitant notamment les échanges avec l’Italie et le bassin méditerranéen. Il a de même été acté que le débouché Sud-lorrain passerait par Epinal. Le projet, d’un coût global actuel estimé à 800 millions d’euros, prévoit ainsi l’électrification de la branche Epinal-Belfort de120 km. Les décideurs se réservent en outre la possibilité d’une liaison de 25 km entre Lure-Villersexel que le TGV pourrait emprunter. Rappelons que le TGV Est, qui permet de rejoindre Paris à partir de Metz ou de Nancy en moins de 1h30, fut inauguré en juin 2007. De son côté, la LGV Rhin-Rhône, qui reliera les villes de Dijon, Besançon et Belfort, est toujours en travaux. Elle doit normalement être mise en service fin 2011. Mais ce qui est important aujourd’hui, c’est que les études lancées soient terminées avant la fin du contrat Etat-Région actuel, de manière à ce que les travaux soient actés dans le prochain contrat, qui couvre la période 2013-2020. La recherche de financements pourra alors être entamée.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Economie

Un commentaire

  1. bloggerslorrainsengages

    11 mars, 2011 à 11:53

    Le SNIT, Schéma National des Infrastructures de Transports, adopté il y a quelques jours, a relégué en queue de programme le débouché vers le Sud en LGV pour la Lorraine. Alors que dans le même temps s’achève la première phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône qui profite aux Alsaciens dans plusieurs directions. La LGV Rhin-Rhône doit constituer une opportunité majeure vers le Sud (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/02/28/desenclaver-la-lorraine-ferroviaire-vers-le-sud/). Pour aller à Lyon en TGV, les Lorrains doivent passer par Paris. Mais une première étude donne une possibilité de se greffer à la LGV Rhin-Rhône par les Vosges vers Belfort, en créant une portion de 20 à 30 km à hauteur de Lure qui permettrait de gagner 30 minutes.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

A la recherche de la place perdue…

Les artisans ne disposent pas suffisants de place pour s’installer dans l’agglomération me…