Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Homécourt: un laboratoire à ciel ouvert

Homécourt réussit sa reconversion. Sur l’ancienne friche de la cokerie, une station expérimentale dédiée à la requalification des sols dégradés et pollués est en train de voir le jour. Ou quand la matière grise lorraine fait revivre un vieux terrain industriel issu du démantèlement dans les années 1980 de la cokerie de la ville. De là est née la brillante idée de développer un processus afin de requalifier ces sols, de les dépolluer de leurs métaux lourds et toxiques. Près de 15 ans furent finalement nécessaires pour définitivement lancer cette station expérimentale, véritable laboratoire à ciel ouvert. Un Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles (GISFI) a été créé. La friche industrielle d’Homécourt est ainsi devenue une ressource pour les scientifiques qui veulent la valoriser en essayant de comprendre le fonctionnement et l’évolution des sols et des écosystèmes industriels. C’est dans cette optique qu’une entreprise allemande est dernièrement venue installer ses colonnes lysimètriques. Ces dernières, enterrées dans le sol, prélèvent des échantillons et mesurent l’avancée de la remédiation des sols grâce à leurs nombreux capteurs. A noter enfin que le GISFI est parvenu à fédérer 13 laboratoires des universités lorraines, des centres de recherches tels que le CNRS (Centre National de Recherche Scientifique), l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique), l’INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques) et le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), et mobilisé plus de 110 personnes dont 50 emplois temps plein. Une réussite magnifique, un défi pour notre province, riche en friches industrielles. 

18 octobre, 2009 à 14:09


Laisser un commentaire